UNION EUROPÉENNE - Appel d’Amnesty International à la présidence autrichienne

Index AI :

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU BUREAU EUROPÉEN D’AMNESTY INTERNATIONAL

(Bruxelles - Vienne) L’un des principaux défis pour la présidence autrichienne consistera à réaffirmer la primauté des droits humains à l’intérieur et à l’extérieur des frontières européennes, a déclaré Amnesty International dans ses recommandations à la présidence autrichienne lors d’une conférence de presse qui s’est tenue ce vendredi 13 janvier 2006 à Vienne.

En réaction aux allégations faisant état de la participation d’États membres de l’Union européenne à des actes illégaux menés par les États-Unis dans le cadre de leur stratégie antiterroriste, Amnesty International a demandé qu’à l’échéance des six mois de présidence autrichienne il ne fasse plus aucun doute que les arrestations arbitraires, les détentions au secret, la torture et les « disparitions » ne seront pas tolérées.

« Si l’Union européenne veut préserver la crédibilité de sa politique en matière de droits humains, elle doit pouvoir rendre des comptes sur ce qui se passe sur son territoire, déclar Dick Oosting, directeur du Bureau européen d’Amnesty International. Plusieurs avancées ont été réalisées ces derniers temps en matière de relations extérieures, mais la question du respect des droits humains par les États membres de l’UE reste un sujet tabou. »

Les moyens mis en œuvre pour la lutte contre le terrorisme et l’immigration clandestine, qui est devenue une priorité dominante pour l’Union européenne, ont fait apparaître de graves défaillances en matière de respect des droits humains. « Face aux déficiences en matière de droits humains de son action antiterroriste et aux refoulements et autres actions illégales de ses États membres, l’Union européenne n’a fait que se cacher la tête dans le sable », remarque Dick Oosting.

Considérant que l’Union européenne doit dès maintenant revoir en profondeur sa politique en matière de droits humains, Amnesty International propose à la présidence autrichienne de l’Union européenne de se fixer les dix objectifs suivants :

1) Permettre à l’agence des droits fondamentaux de l’Union européenne de veiller à ce que les États membres respectent les droits humains.

2) Réaffirmer la primauté des principes relatifs aux droits humains en vérifiant que les initiatives de l’UE en matière de lutte antiterroriste ne portent pas préjudice à ces principes, et en veillant à ce que d’ici la fin de l’année 2006 tous les États membres de l’UE aient ratifié le Protocole facultatif se rapportant à la Convention contre la torture.

3) Élaborer une politique d’ensemble en ce qui concerne la situation des Roms dans l’Union européenne.

4) Renforcer la protection des droits des demandeurs d’asile et des migrants.

5) Veiller à ce que le développement des programmes régionaux de protection ne constitue pas un substitut aux obligations en matière de protection des réfugiés.

6) Faire des droits humains une composante importante de l’élargissement de l’Union européenne et des politiques menées avec les pays voisins.

7) Exercer des pressions en faveur d’une mise en œuvre plus active des directives de l’Union européenne en matière de droits humains.

8) Faire du contrôle des armes légères un thème prépondérant pour 2006, et mener à bien le renforcement du Code de conduite de l’Union européenne en matière d’exportation d’armements.

9) Conduire l’UE à contribuer à ce que le Conseil des droits humains des Nations unies devienne opérationnel durant le premier semestre 2006.

10) Engager un examen d’ensemble de la politique de l’Union européenne en matière de droits humains et veiller à ce que des groupes de travail du Conseil soient mis en place pour s’occuper des droits humains à l’intérieur et à l’extérieur de l’Union européenne.

Vous pouvez consulter le rapport Reaffirming the primacy of human rights - Amnesty International’s ten-point programme for the Austrian Presidency of the European Union, soit en attaché, soit en téléchargeant le PDF sur le site d’AIBF à l’adresse suivante :
http://www.amnestyinternational.be/doc/IMG/pdf/EU_Austria_AI_20060113.pdf

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse