Venezuela. Les opposants politiques ont droit à la sécurité

Venezuela. L’homicide d’un politicien de l’opposition fait craindre une intensification de la violence

Les autorités vénézuéliennes doivent enquêter de toute urgence sur le meurtre d’un politicien de l’opposition, ou elles prendront le risque que le pays se trouve en proie à de nouvelles violences politiques, avant les élections législatives devant avoir lieu prochainement, a déclaré Amnesty International.

« L’homicide de Luis Manuel Díaz dresse un tableau effrayant de la situation des droits humains au Venezuela. Si les autorités ne font pas preuve de la détermination requise pour enquêter sérieusement sur ce meurtre et traduire les responsables en justice, cela laissera la porte ouverte à de nouvelles violences », a déclaré Marcos Gómez, directeur d’Amnesty International Venezuela.

Luis Manuel Díaz, dirigeant du parti Action démocratique à Guarico, dans le centre du Venezuela, a été abattu lors d’un meeting public.

Des candidats de l’opposition et des défenseurs des droits humains ont signalé d’autres agressions et actes d’intimidation dans le cadre de la campagne électorale.

Les élections législatives se tiendront le 6 décembre.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.