Venezuela : Les autorités doivent libérer les journalistes arrêtés alors qu’ils couvraient la crise

En réaction aux informations selon lesquelles au moins 11 journalistes ont été arrêtés au Venezuela cette semaine :

« L’arrestation de ces journalistes est une attaque flagrante et très inquiétante contre la liberté d’expression et le droit à la vérité, dans le but d’empêcher le monde d’être témoin des violations massives des droits humains imputables aux autorités vénézuéliennes.

« La liberté de la presse est fondamentale pour la défense des droits humains dans n’importe quel pays du globe. Les autorités doivent garantir que les journalistes puissent faire leur travail en toute sécurité, sans craindre de représailles, et ordonner la libération immédiate et sans condition de tous les membres de la presse encore détenus. Enfin, elles ne doivent pas expulser les journalistes étrangers qui couvrent le mouvement de contestation et la crise institutionnelle, » a déclaré Erika Guevara-Rosas, directrice du programme Amériques à Amnesty International.

Pour en savoir plus :

Venezuela. Les autorités doivent cesser de réprimer pénalement et de tuer les jeunes vivant dans la pauvreté (Nouvelle, 20 septembre 2018)

’This is no way to live’ : Public security and the right to life in Venezuela (Recherche, 20 septembre 2018)

Toutes les infos
Toutes les actions

Sauver des vies n’est pas un crime

Scott Warren risque 10 ans de prison pour avoir donner à boire à des migrants qui ont traversé le désert entre le Mexique et les USA. Soutenez-le !