Viêt-Nam : La blogueuse Huynh Thuc Vy doit être relâchée immédiatement

Le 9 août au matin, l’éminente défenseure des droits humains et blogueuse Huynh Thuc Vy a été arrêtée par la police vietnamienne dans la ville de Buon Ho, dans la province de Dak Lak.

« Cette arrestation n’est rien d’autre qu’une manœuvre politique visant à faire taire l’une des voix les plus puissantes au service de la défense des droits humains au Viêt-Nam, a déclaré Clare Algar, directrice des opérations mondiales au sein d’Amnesty International.

«  À travers ses activités et son blog de soutien aux droits des femmes, des minorités et des droits humains en général, Huynh Thuc Vy œuvre sans relâche à dénoncer les violations des droits humains et à amener les puissants à rendre des comptes. C’est pour cette raison que Huynh Thuc Vy et sa famille font l’objet d’une surveillance permanente, et sont la cible d’actes d’intimidation et de harcèlement de la part des autorités.

« Nous engageons les autorités de la province de Dak Lak à libérer immédiatement et sans condition Huynh Thuc Vy et demandons au gouvernement vietnamien de mettre fin à la répression systématique des activités militantes pacifiques.  »

Complément d’information

Huynh Thuc Vy est la fondatrice de Femmes vietnamiennes pour les droits de l’homme, une organisation qui se consacre à promouvoir les valeurs des droits humains et à soutenir les défenseures de ces droits au Viêt-Nam. Elle tient un blog sur les atteintes aux droits humains, notamment sur la persécution des minorités ethniques dans le pays.

Elle a été arrêtée ce matin vers 7 heures. Plus de 30 policiers ont fait irruption chez elle, sans mandat d’arrêt.

Ils sont retournés à son domicile quelques heures plus tard et ont notamment emporté un ordinateur portable, des téléphones, des livres, des vêtements et un appareil photo. On ignore où Huynh Thuc Vy se trouve actuellement.

Au cours de l’année écoulée, la répression contre la dissidence au Viêt-Nam s’est intensifiée : de nombreux militants ont été arrêtés, jugés de manière inique et condamnés à des années de prison. Beaucoup d’autres ont alors décidé de fuir le pays.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

M. Borsus, dites non aux ventes d’armes à l’Arabie saoudite

Les armes vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition