Vietnam/Thaïlande : Les autorités doivent faire la lumière sur la disparition d’un journaliste

Les informations fiables selon lesquelles Truong Duy Nhat, journaliste indépendant et ancien prisonnier d’opinion, est détenu au Viêt-Nam soulèvent des interrogations quant à sa sécurité et aux circonstances de sa disparition en Thaïlande fin janvier, a déclaré Amnesty International le 21 mars 2019.

« Cela fait bientôt deux mois que Truong Duy Nhat a disparu d’un centre commercial de Bangkok, peu après avoir déposé une demande d’asile et fait l’objet d’un harcèlement croissant de la part de la police vietnamienne. Les informations selon lesquelles il se trouve aujourd’hui dans une prison de Hanoï sont très inquiétantes et nous demandons aux autorités vietnamiennes de confirmer s’il est ou non détenu entre leurs mains et de révéler immédiatement où il se trouve, a déclaré Joanne Mariner, conseillère principale sur la réaction aux crises à Amnesty International.

« Les autorités vietnamiennes et thaïlandaises doivent faire toute la lumière sur les motifs et les circonstances qui ont conduit au renvoi de Truong Duy Nhat au Viêt-Nam, alors qu’il venait de déposer une demande d’asile à Bangkok. Il est fort probable qu’il ait été remis aux autorités vietnamiennes malgré le risque de graves violations des droits humains, a déclaré Joanne Mariner.

« Les autorités vietnamiennes et thaïlandaises doivent faire toute la lumière sur les motifs et les circonstances qui ont conduit au renvoi de Truong Duy Nhat au Viêt-Nam, alors qu’il venait de déposer une demande d’asile à Bangkok. »

« Truong Duy Nhat est un journaliste et ancien prisonnier d’opinion qui a déjà beaucoup souffert pour avoir exprimé pacifiquement ses opinions politiques. S’il se trouve en détention, il doit être autorisé à consulter un avocat sur-le-champ et comparaître devant un juge. À moins que les autorités vietnamiennes puissent présenter des motifs valides pour prolonger sa détention, elles doivent le libérer sans attendre. »

D’après plusieurs médias, dont Radio Free Asia (RFA), pour lequel Truong Duy Nhat publiait un blog régulier, ses amis et sa famille ont pu confirmer qu’il était détenu à la prison T-16 de Hanoï, mais n’ont pas encore pu lui rendre visite. Il y serait enfermé depuis le 28 janvier, peu après avoir été vu pour la dernière fois à Bangkok.

Selon des informations crédibles, il a été embarqué par des hommes non identifiés dans un centre commercial de Bangkok, Future Park, le 26 janvier.

Truong Duy Nhat a fui le Viêt-Nam début janvier 2019. Il a déposé une demande d’asile au bureau du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) à Bangkok le 25 janvier, le jour où il a disparu. Ce jour-là, il a envoyé à ses proches deux photos de lui devant le portail du HCR. Il a également été en contact avec ses employeurs de Radio Free Asia. Personne n’a eu de ses nouvelles à partir du lendemain.

Truong Duy Nhat avait déjà été incarcéré de 2013 à 2015 pour « propagande contre le régime », en raison de son travail en tant que journaliste et commentateur indépendant. Amnesty International le considérait alors comme un prisonnier d’opinion, détenu pour avoir exercé pacifiquement son droit à la liberté d’expression. Une fois libéré, il a repris son travail en tant que journaliste indépendant. En décembre 2018, il a appris qu’il allait sans doute être de nouveau arrêté et a remarqué une présence policière renforcée près de son domicile ; il a alors décidé de quitter le pays.

Toutes les infos
Toutes les actions

Hong Kong : gazés, agressés et arrêtés pour avoir manifesté

Violences policières lors de manifestations à Hong Kong. Amnesty estime qu’il s’agit de violation du droit international. Signez notre pétition !