Visite papale au Mexique : un message pour les droits humains

Le Mexique est confronté à une crise des droits humains d’une ampleur épidémique, marquée par les disparitions, les actes de torture et les assassinats, devenus la marque de fabrique du pays, a déclaré Amnesty International à l’approche de la visite d’État du pape François.

« Dès qu’il foulera le sol de la ville de Mexico, le pape François se trouvera face à l’une des crises des droits humains les plus inquiétantes des Amériques, a déclaré Erika Guevara-Rosas, directrice du programme Amériques d’Amnesty International.

« Les dizaines de milliers de victimes de disparitions, le recours généralisé à la torture, le nombre croissant de meurtres de femmes, l’incapacité d’enquêter sur les crimes : les violations des droits humains sont devenues un symbole du Mexique.

« Nous exhortons le pape François à user de son influence pour convaincre le gouvernement du président Peña Nieto de prendre au sérieux cette crise des droits humains, en veillant à déférer à la justice tous les auteurs présumés de crimes. Ce n’est qu’en prenant des mesures concrètes et décisives pour les traduire en justice que le gouvernement mexicain commencera à remédier à cette crise profonde. »

Le pape François doit effectuer sa première visite au Mexique entre le 12 et 18 février.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Pour une Belgique plus humaine envers les demandeurs d’asile

La Belgique doit se montrer plus humaine : demandez des voies sûres et légales pour les personnes contraintes de fuir de chez elles. Signez notre pétition !