Yoko Ono fête le succès de Make Some Noise avec Amnesty International

AMNESTY INTERNATIONAL
COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Londres – Yoko Ono se rendra au siège d’Amnesty International à Londres le 24 septembre afin de fêter le succès de l’album Make Some Noise, qui a permis de recueillir plus de 700 000 euros pour l’action d’Amnesty International, tout en contribuant à attirer l’attention du monde entier sur la crise des droits humains que traverse le Darfour.

L’album de reprises de John Lennon Make Some Noise a pu exister grâce à la générosité de Yoko Ono, qui a légué à Amnesty International les droits sur tout le répertoire solo de John Lennon et fait don au projet de tous les droits d’auteur relatifs à l’édition musicale.

Certaines des plus grandes pointures internationales de la musique – comme U2, Green Day, R.E.M., Avril Lavigne, Christina Aguilera, The Cure, Snow Patrol et Youssou N’Dour – se sont retrouvées autour de cet album, qui aboutira à la sortie d’un coffret numérique le 9 octobre, jour de l’anniversaire de John Lennon. Plus de 50 artistes de tous les continents ont enregistré des chansons et bien souvent des vidéos pour ce projet.

« Je suis très honorée qu’Amnesty International ait choisi de reconnaître ma volonté de promouvoir l’idée d’un monde plus pacifique, a indiqué Yoko Ono. Je sens que nous sommes tous sur le même chemin, un chemin sur lequel je me suis lancé avec mon mari John il y a de nombreuses années, et sur lequel j’ai le sentiment qu’il continue de m’accompagner. D’ailleurs, quoi de plus opportun alors que je m’apprête à inaugurer le monument baptisé Imagine Peace Tower en Islande le 9 octobre, jour de l’anniversaire de John. Imaginez la paix. »

Selon Irene Khan, secrétaire générale d’Amnesty International, le succès de Make Some Noise montre à quel point la musique peut aider à changer le monde. « Make Some Noise a permis de faire mieux connaître à l’échelon international l’immense tragédie qui continue de déchirer le Darfour, crise au cours de laquelle d’innombrables civils sont demeurés sans protection.

« Amnesty International souhaite rendre hommage à la générosité de Yoko Ono, qui a fait don de la musique de John Lennon. Grâce aussi au soutien d’artistes internationaux, cela a amené un nouveau public de jeunes et de fans de musique du monde entier à agir en vue de mettre fin à la crise des droits humains qui ravage le Darfour ».

Depuis sa sortie en juin 2007, le double CD Make Some Noise a été vendu dans le monde entier à plus de 500 000 exemplaires et vient juste d’être consacré disque de platine en Irlande et disque d’or en Italie. Il a remporté un succès numérique considérable, devenant numéro 1 du hit-parade de iTunes au Danemark, en Grèce, en Irlande, au Luxembourg et au Portugal, et se plaçant parmi les cinq premiers dans presque tous les autres pays.

Le coffret numérique de Make Some Noise qui sortira le 9 octobre comprendra tous les titres du double album, ainsi que des morceaux enregistrés en exclusivité pour ce projet et encore jamais diffusés, ce qui fera un total de plus de 50 titres.

« La campagne Make Some Noise a réussi à sensibiliser des artistes, des fans de musique et, surtout, de jeunes défenseurs des droits humains du monde entier à la cause des droits fondamentaux et au travail d’Amnesty International, a indiqué Bill Shipsey de Art for Amnesty, producteur exécutif de l’album.

« Cette initiative inédite mêlant musique et militantisme a attiré plus de 100 000 militants qui ont signé des actions sur le site Internet de Make Some Noise. Elle représente un pas, modeste mais important, vers la mondialisation de la justice, l’un des objectifs d’Amnesty International. »

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.