Zimbabwe : Arrestation pour « outrage » au président sur Twitter

En réaction à l’arrestation de la ressortissante américaine Martha O’Donovan, accusée d’avoir décrit le président zimbabwéen Robert Mugabe comme un « homme égoïste et malade » sur Twitter, Muleya Mwananyanda, directrice adjointe du programme Afrique australe à Amnesty International, a déclaré :

« Cette arrestation ouvre un autre chapitre sombre de la répression de la liberté d’expression au Zimbabwe, et le champ de bataille se situe désormais sur les réseaux sociaux.


« Sachant que le président Mugabe a nommé un ministre de la sécurité sur Internet la semaine dernière, la détention de Martha O’Donovan semble confirmer les craintes que ce nouveau portefeuille ne serve qu’à punir les personnes critiquant les autorités sur les réseaux sociaux. »

La police zimbabwéenne a arrêté Martha O’Donovan ce vendredi 3 novembre 2017 pour « outrage » au président, après être remontée jusqu’à son adresse IP à partir du compte Twitter @matigary, sur lequel des messages hostiles au régime avaient été publiés.

Toutes les infos
Toutes les actions

Ahmed H. doit être autorisé à rentrer chez lui

Ahmed H., incarcéré à tort pour « complicité d’acte terroriste », n’a plus vu sa femme et ses filles depuis 4ans. Chypre doit l’autoriser à rentrer chez lui, auprès de sa famille. Il risque d’être renvoyé en Syrie.