ZIMBABWE : La vie et la sécurité de Mme Kidd menacées

Index AI : AFR 46/017/2004
ÉFAI

Vendredi 28 mai 2004

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

FLASH

Amnesty International est extrêmement inquiète pour la sécurité et la vie de
Birgit Kidd, une ressortissante finlandaise vivant au Zimbabwe.

Selon les informations reçues par Amnesty International, Birgit Kidd aurait
été attaquée et emmenée hors de chez elle ce vendredi 28 mai 2004, à
Chimanimani dans l’est du Zimbabwe. Un groupe évalué à plusieurs centaines
de personnes aurait jeté des pierres sur sa maison et l’aurait ensuite
traînée à travers Chimanimani avant de la contraindre à nettoyer les locaux
du Movement for Democratic Change (MDC, Mouvement pour le changement
démocratique). Les bureaux locaux du MDC avaient auparavant été saccagés,
semble-t-il par des membres du groupe auteur de l’attaque, de la détention
et des actes d’humiliation infligés à Birgit Kidd.

Amnesty International a téléphoné à la police locale à 12h30 (heure de
Londres), mais celle-ci n’a pu fournir aucune information.

L’organisation craint que la police locale ne prenne pas les mesures
nécessaires pour assurer la sécurité de Birgit Kidd.

« La République du Zimbabwe doit agir sans délai et assurer la sécurité de
Birgit Kidd », a déclaré Amnesty International.

L’organisation avait lancé une action en mai 2002 en faveur du mari de
Birgit Kidd, Michael Shane Kidd, victime, semble-t-il, de violences lors de
sa détention aux mains de la police de Chimanimani.

Toutes les infos

Infos liées