Communiqué de presse

Zimbabwe. Les passages à tabac de manifestants par la police doivent faire l’objet d’une enquête

Les violences commises par des policiers zimbabwéens contre des manifestants pacifiques, parmi lesquels un célèbre défenseur des droits humains, mettent en évidence un mépris total pour l’état de droit ainsi que l’existence d’une culture de l’impunité, a déclaré Amnesty International vendredi 17 avril.

L’organisation demande au gouvernement de mener immédiatement une enquête exhaustive, transparente et impartiale après que des dizaines de policiers ont été filmés en train de rouer de coups de matraque le militant Sydney Chisi le 17 avril.

« Le passage à tabac de Sydney Chisi par la police antiémeutes est abject. Il porte atteinte aux normes internationales relatives au maintien de l’ordre lors de manifestations pacifiques. Cela doit cesser », a déclaré Noel Kututwa, directeur régional adjoint pour l’Afrique australe à Amnesty International.

Sydney Chisi faisait partie de dizaines de personnes qui manifestaient devant l’ambassade sud-africaine à Harare contre les violences xénophobes en Afrique du Sud, où des Zimbabwéens et d’autres étrangers ont été pris pour cible.

Sydney Chisi a été hospitalisé et soigné pour des blessures causées par ce passage à tabac. Plusieurs autres manifestants ont également été blessés.

« Cette attaque injustifiée contre des manifestants pacifiques vendredi 17 avril est un exemple parmi tant d’autres du mépris total de la police zimbabwéenne pour les droits humains. Le droit de manifester pacifiquement est inscrit dans la Constitution zimbabwéenne, ainsi que dans des traités régionaux et internationaux auxquels le Zimbabwe est partie. Le gouvernement doit faire tout ce qui est en son pouvoir pour amener les responsables à rendre des comptes », a déclaré Noel Kututwa.

Les attaques xénophobes en Afrique du Sud ont provoqué des actions de protestation dans plusieurs pays africains dont des ressortissants avaient été victimes. Amnesty International a recueilli des informations sur plusieurs manifestations ayant eu lieu en Afrique australe, notamment au Zimbabwe, en Zambie, au Malawi et au Mozambique.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.