Zimbabwe, Peter Magombeyi ne peut se faire soigner à l’étranger

Les autorités zimbabwéennes ont refusé de permettre au docteur Peter Magombeyi de se rendre à l’étranger pour bénéficier de soins médicaux à la suite de son enlèvement et de la détérioration de son état de santé.

En réaction à ce refus, Muleya Mwananyanda, directrice régionale adjointe pour l’Afrique australe à Amnesty International, a déclaré :

« Refuser à Peter Magombeyi la possibilité de se rendre à l’étranger pour bénéficier de soins médicaux en dehors du Zimbabwe est une privation cruelle qui met sa santé en danger.

« Qu’un citoyen puisse être traité de la sorte par l’État est incroyable et s’ajoute au fait qu’il a déjà été enlevé et a subi une terrible épreuve. Ces mauvais traitements aux mains des autorités mettent maintenant sa santé en péril.

« Peter Magombeyi a besoin de soins médicaux de toute urgence. Plus il reste au Zimbabwe, plus sa santé se dégrade. Les autorités zimbabwéennes doivent l’autoriser sans délai à se rendre là où il le souhaite pour se faire soigner. »

Complément d’information

Peter Magombeyi est président par intérim de l’Association des médecins hospitaliers du Zimbabwe (ZHDA). Il a été enlevé à son domicile dans la nuit du 14 septembre par trois hommes armés soupçonnés d’être des agents de l’État et a été libéré cinq jours plus tard. Il a joué un rôle essentiel dans la lutte en faveur des droits humains et l’amélioration des conditions de travail des médecins zimbabwéens, et a notamment mené les récentes négociations sur la hausse des salaires qui ont échoué, débouchant sur une grève imminente.

La police antiémeutes a été déployée à Harare le 24 septembre afin d’empêcher Peter Magombeyi de quitter le pays, en violation d’une ordonnance de la Haute Cour qui l’autorisait à solliciter une assistance médicale à l’étranger. La police l’a empêché de quitter l’hôpital, et l’empêche de se rendre à l’étranger alors que sa santé s’est dégradée à la suite de son enlèvement.

Toutes les infos
Toutes les actions

Libérez celles qui se battent contre la peine de mort

Agissez pour demander la libération de trois défenseures iraniennes en prison pour avoir militer contre la peine de mort. Signez la pétition