Dans la peau d’un réfugié grâce à l’hypnose

Afin d’attirer l’attention sur les dangereux périples que des réfugiés sont contraints d’entreprendre chaque jour, Amnesty International a publié une courte vidéo saisissante, intitulée Through the eyes of a refugee.

Ce film présente un projet extraordinaire dans le cadre duquel cinq habitants des Pays-Bas et de la Belgique ont été plongés dans un état d’hypnose pour ressentir de l’intérieur l’expérience d’une réfugiée syrienne.

Sous la direction d’un hypnothérapeute professionnel, les participants ont vécu le périple de Marwa, une jeune femme de 29 ans, depuis la Syrie, son pays d’origine, jusqu’aux Pays-Bas, où elle a enfin trouvé la sécurité.

« Pour la plupart des gens, les épreuves que traversent les réfugiés en tentant de trouver la sécurité sont difficiles à imaginer. Lorsque des personnes ressentent réellement ce que c’est que d’être contraint de fuir, cela peut créer de la compréhension et pourrait changer profondément la manière dont nous parlons des réfugiés », a déclaré Eduard Nazarski, directeur d’Amnesty International Pays-Bas.

En avril 2015, un missile s’est abattu sur la maison de Marwa, tuant son frère et sa sœur. Son village a été bombardé pendant plusieurs mois d’affilée et, après qu’un autre de ses frères s’est enfui, Marwa a entamé un voyage cauchemardesque, dans l’espoir de trouver la sécurité en Europe.

Voir aussi : #JeSuisHumain-e

Pour Marwa, il était important de partager son histoire : " La guerre n’est pas finie et ne fait qu’empirer. Si des gens entendent mon histoire, elle pourrait les toucher et ils pourraient aider les réfugiés. Il faut traiter les réfugiés comme des êtres humains égaux aux autres. "

Hetty, l’une des participantes, affirme que cette expérience a changé sa vie : " Je suis contente de l’avoir fait, parce que maintenant je comprends mieux ce que vivent ces personnes. Quand vous voyez cela à la télévision, ça ne vous touche pas autant. "

La population mondiale de réfugiés s’élève aujourd’hui à plus de 22 millions de personnes, et Amnesty International appelle les responsables politiques à les protéger.

« En érigeant des clôtures et en signant des accords honteux avec d’autres pays pour maintenir les réfugiés à l’écart, les responsables politiques révèlent leurs véritables priorités. De l’Australie aux États-Unis en passant par l’Europe, des frontières sont fermées à ceux qui ont désespérément besoin de sécurité et de protection », a déclaré Salil Shetty, secrétaire général d’Amnesty International.

« Les gouvernements ne ferment pas seulement les frontières ; ils ferment aussi leur cœur - contrairement à beaucoup de citoyens. Il est temps que les autorités assument leurs responsabilités et offrent des voies d’accès sûres et légales aux personnes qui fuient la guerre et les persécutions en quête de sécurité. »

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Mariée de force, violée et condamnée à mort

Mariée de force, Noura Hussein a été violée par son mari. Elle l’a tué en légitime défense : le Soudan l’a condamnée à mort. Agissez pour elle : signez notre pétition