États-Unis, une crise des droits humains liée à la violence armée

Une tuerie de masse a eu lieu dans un centre commercial à El Paso, au Texas.

En réaction à cette tuerie, Ernest Coverson, responsable de la campagne End Gun Violence [Halte à la violence par arme à feu] à Amnesty International États-Unis, a fait la déclaration suivante :

« La terrible fusillade d’El Paso est le dernier exemple de la crise des droits humains que représente la violence par armes à feu aux États-Unis. Elle est l’une des trois fusillades de masse qui ont eu lieu dans ce pays cette semaine. Nos pensées vont aux victimes et à leurs familles – toutefois, nous en avons trop souvent fait l’expérience, les pensées ne suffisent pas.

« Si les informations dont nous disposons sont exactes, cette attaque insensée est à mettre en corrélation avec la politique croissante fondée sur la haine et la peur. C’est tout simplement inacceptable. Chacun a le droit de vivre en sécurité, qu’il se rende au centre commercial ou arpente les rues de son quartier.

« Il est scandaleux de voir que les États-Unis sont régulièrement le théâtre de fusillades de masse sans qu’aucune véritable réforme ne soit mise en œuvre pour répondre à cette crise. Nous avons besoin de réformes aux niveaux fédéral, étatique et local afin d’assurer la sécurité de tous, et notamment que les antécédents des acheteurs d’armes à feu soient vérifiés. »

Toutes les infos
Toutes les actions

Hong Kong : gazés, agressés et arrêtés pour avoir manifesté

Violences policières lors de manifestations à Hong Kong. Amnesty estime qu’il s’agit de violation du droit international. Signez notre pétition !