Hong Kong, l’échec de la direction politique empire la situation

Les dernières manifestations à Hong Kong du dimanche 21 juillet se sont terminées dans la violence, notamment lorsque des personnes ont été attaquées dans la station de métro de Yuen Long par un groupe d’hommes armés.

En réaction à ces dernières manifestations, Man-kei Tam, directeur d’Amnesty International Hong Kong, a déclaré :

« La police ne devrait jamais laisser la population à la merci d’individus violents. Les responsables de ces attaques doivent être traduits en justice, mais la lenteur de la réaction de la police dimanche soir est une grave défaillance qui doit également faire l’objet d’une enquête. La police doit protéger tout le monde, peu importe les opinions politiques. Les forces de l’ordre doivent tirer rapidement des leçons des événements de dimanche soir afin d’éviter qu’ils ne se reproduisent.

« Hong Kong paie un lourd tribut pour les échecs de la direction politique. Carrie Lam continue d’envenimer la situation en refusant de retirer complètement le projet de Loi d’extradition, et de mettre en place une enquête indépendante sur les défaillances répétées de la police. »

Toutes les infos
Toutes les actions

Hong Kong : gazés, agressés et arrêtés pour avoir manifesté

Violences policières lors de manifestations à Hong Kong. Amnesty estime qu’il s’agit de violation du droit international. Signez notre pétition !