Dans le monde entier, la liberté est menacée. Des femmes qui défendent les droits humains sont enfermées uniquement pour avoir exprimé leur opinion. Des manifestantes et manifestants pacifiques sont torturés et injustement incarcérés. Des personnes qui tiennent tête à des entreprises et à leur gouvernement pour avoir le droit de rester sur leurs propres terres sont la cible de harcèlement et de manoeuvres d’intimidation.
Vos lettres, messages et actions feront pression sur les décideurs et les pousseront à agir immédiatement. Avec votre aide, les gouvernements et les entreprises seront amenés à rendre des comptes. Des prisonniers et prisonnières d’opinion seront libérés. Et davantage de gens seront libres de vivre leur vie en sécurité.

Signez, sauvez une vie

Trouvez un marathon des lettres près de chez vous
Retrouvez dans le détail, chaque évènement organisé autour du marathon des lettres sur notre Agenda

Harcelée parce qu’elle revendique une vie meilleure

Nawal Benaissa défend les habitants de sa région, dont la plupart se sentent oubliés par le gouvernement. Elle participe à des manifestations pacifiques et milite sur les réseaux sociaux. Mais elle est harcelée par les autorités marocaines, qui l’ont condamnée à 10 mois de prison avec sursis pour « incitation à commettre une infraction ».

Nawal souhaite simplement être libre de se battre pour une vie meilleure. Dites au Maroc de cesser de harceler Nawal dès aujourd’hui.

Signez pour Nawal

Violemment expulsé de ses terres ancestrales

Les Sengwers, au Kenya, ont un lien profond depuis des siècles avec la magnifique forêt d’Embobut. Cette communauté autochtone d’apiculteurs et de gardiens de troupeaux fait pourtant l’objet d’une expulsion violente à l’initiative du gouvernement kenyan. Des gardes forestiers ont mis le feu à des habitations et ont contraint des milliers de personnes à quitter leurs terres ancestrales. Un homme a été tué par balle et un autre gravement blessé.

Les Sengwers sont déterminés à résister. Soutenons-les.

Signez pour les Sengwers

Elle se bat pour les personnes handicapées

Goulzar Douichenova est une battante. En 2002, elle a perdu l’usage de ses jambes après un accident de voiture. Elle a consacré sa vie à lutter pour que les personnes handicapées puissent vivre dans la dignité et se déplacer librement. Elle est quotidiennement victime de discriminations dans une société où les femmes ne sont pas censées donner leur avis et où les personnes handicapées sont considérées comme des « invalides ».

Dites au Kirghizistan de soutenir le combat de Goulzar Douichenova pour que les choses changent.

Signez pour Goulzar

Agressée car elle promeut les droits des LGBTI

Vitalina Koval travaille dur pour soutenir les LGBTI dans sa ville, Oujgorod. Elle a néanmoins été agressée après avoir organisé une manifestation pacifique à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes 2018. Cet acte s’inscrit dans le cadre d’une augmentation globale des manœuvres d’intimidation par des groupes d’extrême-droite en Ukraine.

Vitalina et ses collègues défenseur-e-s des droits humains ne céderont pas à la peur et la haine, alors soutenons-les.

Signez pour Vitalina

Persécutée pour avoir aidé des jeunes à défendre leurs droits

Geraldine Chacón a toujours rêvé de défendre les autres. C’est la raison pour laquelle elle aide des jeunes de sa ville natale afin de leur donner les moyens de défendre leurs droits. Mais elle est persécutée par les autorités, uniquement parce qu’elle essaie d’améliorer la vie dans son pays. Elle a été emprisonnée pendant quatre mois et n’a pas le droit de quitter le Venezuela. L’affaire est toujours en cours, donc elle pourrait à nouveau être arrêtée à tout moment, sans préavis.

Dites au Venezuela d’arrêter immédiatement de harceler Geraldine Chacón.

Signez pour Geraldine

Emprisonnée pour avoir dénoncé la peine de mort

Comme tant d’autres, Atena Daemi rêve que la peine de mort soit abolie en Iran. Elle a écrit des publications sur Facebook, Twitter et Instagram, distribué des tracts et participé à des manifestations pacifiques. Contre toute logique, ces actions toutes simples ont été retenues à titre de « preuves » pour la condamner à sept ans de prison. Son procès n’a duré que 15 minutes et elle a été victime de violences et de traitements dégradants en prison. Il ne s’agit là que d’un nouvel exemple cruel de la façon dont l’Iran réduit au silence le militantisme pacifique.

Dites à l’Iran : Atena Daemi doit être libérée dès aujourd’hui

Signez pour Atena

Harcelée car elle défend ses terres ancestrales

Nonhle Mbuthuma mène la lutte au nom de sa communauté contre une compagnie minière qui cherche à exploiter du titane sur leurs terres ancestrales. Elle fait malheureusement l’objet de manœuvres d’intimidation et de menaces, et a même survécu à une tentative d’assassinat. Quelqu’un essaye de la réduire au silence, mais elle ne cédera pas : « Si vous prenez mes terres, vous prenez mon identité. »

Dites à l’Afrique du Sud de protéger Nonhle immédiatement.

Signez pour Nonhle

Harcelée pour avoir tenu tête à de grandes entreprises

Pavitri Manjhi est déterminée. Elle fait partie d’une communauté indigène adivasi forcée à vendre ses terres pour laisser la place à deux centrales électriques. En tant que cheffe du village, elle a aidé les habitants à déposer près de 100 plaintes officielles contre les sociétés impliquées. À présent, elle est la cible de menaces de la part d’« hommes forts » locaux, qui tentent de la contraindre de retirer les plaintes. Mais elle refuse d’être réduite au silence.

Dites à l’Inde de protéger Pavitri Manjhi dès aujourd’hui.

Signez pour Pavitri

Assassinée pour avoir défendu des minorités

Marielle Franco s’est courageusement battue pour plus de justice à Rio de Janeiro. Elle a défendu les femmes, les personnes LGBTI et les jeunes noirs et elle a dénoncé les exécutions illégales commises par la police. Mais elle a été réduite au silence, abattue dans sa voiture. Ce type d’affaire n’est pas rare au Brésil, où au moins 70 défenseurs des droits humains ont été tués en 2017. Celles et ceux qui se battent pour les droits humains vivent constamment dans la peur.

Exigez dès aujourd’hui que justice soit faite pour Marielle.

Signez pour Marielle

10 ans d’emprisonnement pour avoir tenu un blog

Mẹ Nấm, ou « Mère Champignon », est l’une des blogueuses vietnamiennes les plus influentes. Cette femme a appelé à l’action contre les violences policières et les problèmes environnementaux, mais en juin 2017, elle a été condamnée à 10 ans d’emprisonnement pour « propagande » contre l’État et pour avoir partagé des articles en ligne. La lourde condamnation prononcée contre elle s’inscrit dans le cadre d’une tentative plus large de réduire au silence les personnes qui osent s’exprimer dans son pays.

PLUS BESOIN D’AGIR ! Mẹ Nấm A ÉTÉ LIBÉRÉE ! MERCI À TOUTES ET À TOUS !

Ces 10 femmes défenseures des droits humains sont en danger pour avoir défendu des minorités, dénoncé la peine de mort ou exprimé leurs opinions. Elles ont toutes besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour elle !

Signez en ligne

Écrivez une lettre, signez une pétition, envoyer un tweet

Quelle que soit la forme de votre engagement dans la campagne Écrire pour les droits, vos messages peuvent protéger des hommes et des femmes contre la violence, dans le monde entier.

Comment ça marche ?

JPEG - 293.5 ko

Vos mots ont changé des vies

Libéré au Tchad

Mahadine, cybermilitant au Tchad, était passible d’une peine de prison à vie pour avoir publié un message sur Facebook qui critiquait le gouvernement. Des sympathisants et sympathisantes ont mené plus de 690 000 actions en sa faveur, et il a été remis en liberté en avril 2018.

« Je veux exprimer ma gratitude à l’égard de chacun d’entre vous. Je vous suis reconnaissant, je vous aime, je vous respecte. »

JPEG - 289.7 ko
Mahadine Babouri
©Amnesty International

Libérée aux États-Unis

La lanceuse d’alerte Chelsea Manning a été libérée en mai 2017, après que le président sortant des États-Unis, Barack Obama, a commué sa peine de prison de 35 ans. Plus de 250 000 personnes avaient écrit pour demander sa libération.

« J’aimerais avoir le temps et la possibilité de remercier chacun et chacune d’entre vous de m’avoir offert un peu de joie avec vos lettres et vos cartes. »

JPEG - 543.1 ko
Chelsea Manning
© 2017 Jim Spellman

Poursuites abandonnées au Pérou

Les poursuites pénales engagées contre Máxima Acuña, une agricultrice qui tient tête à l’une des plus grosses sociétés d’exploitation aurifère au monde, ont été classées sans suite en mai 2017. Plus de 150 000 personnes du monde entier lui ont envoyé des messages de soutien.

« Continuez à soutenir et à aider des gens, et pas que moi, d’accord ? »

JPEG - 513.8 ko
Máxima Acuña
© Amnesty International

Devenez membre d’Amnesty International

Devenez membre
Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.