Mexique, intimidation des défenseurs des droits des migrants

Amnesty International a reçu des informations sur les événements qui se sont déroulés le 23 juin dans l’État de Sonora, dans le nord du Mexique : des membres de la Garde nationale ont tenté d’effectuer une descente, sans mandat ni motif légal, dans les locaux du Centro de Atención al Migrante Exodus (CAME) et ont harcelé les défenseurs des droitshumains qui y travaillent.

En réaction à ces événements, Erika Guevara-Rosas, directrice du programme Amériques à Amnesty International, a déclaré :

« Comme nous l’avons si souvent répété, la Garde nationale n’a pas la formation nécessaire pour garantir les droits légaux des migrants et des demandeurs d’asile. Au lieu de les traiter comme des ennemis, les autorités mexicaines doivent reconnaître que nombre d’entre eux ont besoin d’une protection internationale et ont le droit d’en bénéficier. Nous demandons au président Manuel López Obrador d’ordonner à la Garde nationale de ne pas intimider celles et ceux qui, depuis des années, apportent sécurité et protection aux migrants au Mexique. »

Toutes les infos
Toutes les actions

Hong Kong : gazés, agressés et arrêtés pour avoir manifesté

Violences policières lors de manifestations à Hong Kong. Amnesty estime qu’il s’agit de violation du droit international. Signez notre pétition !