Campagne “bougies” d’Amnesty

Ce 14 novembre, Amnesty International lance sa quarantième campagne “bougies” en proposant au public d’acheter sa traditionnelle bougie mais aussi sa version autocollante illustrée, comme l’année dernière, par Philippe Geluck. Un an après avoir déclaré sa “flamme” aux droits humains, Le Chat revient en 2016 pour délivrer un message simple et essentiel : “Ensemble, on est encore plus efficaces”.

« Je suis très fier de m’associer une nouvelle fois à Amnesty International pour donner encore plus d’ampleur à la campagne bougies. Plus que jamais, les droits humains doivent être défendus, explique Philippe Geluck. Il s’agit d’un combat collectif auquel nous pouvons tous contribuer à notre manière, en achetant une bougie autocollante ou en la dessinant. »

ACHETEZ-LES !

Pour vous procurer nos bougies et les autocollants du Chat, c’est sur notre BOUTIQUE

Comme chaque année, la campagne trouvera son point d’orgue le 10 décembre, Journée internationale des droits humains, à l’occasion de laquelle de nombreuses villes, communes et universités de Belgique francophone s’illumineront et s’engageront concrètement pour les droits humains.

“Cette année, cela fait déjà 40 ans que nous vendons nos bougies en Belgique francophone. Au total, ce sont près de 3 500 000 bougies qui ont été achetées depuis 1976 et autant de flammes qui ont potentiellement illuminé les droits humains le 10 décembre de chacune de ces années, explique Philippe Hensmans, directeur de la section belge francophone d’Amnesty International. “Même si le contexte international a bien évolué en quarante ans, nos principaux combats demeurent, comme celui contre la peine de mort ou contre la torture, avec de nombreuses victoires comme l’entrée en vigueur de textes majeurs ou la libération de nombreux prisonniers d’opinion, mais aussi de nouveaux défis dans la lutte pour les droits humains.”

Aujourd’hui, le mouvement Amnesty International peut compter sur une vaste communauté de 7 millions de membres et sympathisants sans qui son combat ne serait tout simplement pas possible. Amnesty International est en effet une organisation indépendante qui compte essentiellement sur les cotisations de ses membres et les dons, dont la vente de bougies, pour assurer son financement. Cette année, l’objectif est de vendre quelque 130 000 bougies, dont 30 000 versions autocollantes, en Belgique francophone grâce au soutien actif des 60 groupes locaux, à l’implication de plus de 8 000 vendeurs bénévoles et de nombreuses écoles de Bruxelles et de Wallonie.

“Chaque bougie vendue compte”, rappelle Philippe Hensmans. “Elle permet à notre organisation de poursuivre ses combats de manière encore plus efficace et à chaque acheteur de contribuer directement à la libération de milliers de prisonniers d’opinion, à l’abolition de la peine de mort et de la torture, à l’arrêt des crimes de guerre, à la lutte pour la liberté d’expression, et au respect de l’ensemble des droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels. C’est un acte simple, concret, efficace, citoyen.”

LE COQ WALLON A DU PLOMB DANS L’AILE

Les milliers d’armes qui sont vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition