LES MIGRANTS ENVIRONNEMENTAUX, SUITE ET PAS FIN !

Le 28 février, je vous parlais des migrants environnementaux, ces hommes, ces femmes et ces enfants forcés de quitter l’endroit où ils vivent à la suite d’une catastrophe naturelle. Voici un nouveau chiffre fourni par la Banque asiatique de développement. En Asie-Pacifique, les catastrophes liées à des événements climatiques ont déplacé plus de 42 millions de personnes ces deux dernières années. En cause, des typhons, des périodes de sécheresse et les inondations massives qui ont forcé 20 millions de Pakistanais à fuir en 2010. La Banque asiatique de développement met en garde contre une multiplication des ces catastrophes liées au changement climatique et elle insiste sur le fait que la région Asie-Pacifique compte six des pays les plus vulnérables. Les gouvernements ne doivent pas attendre pour agir, dit-elle, en prenant des mesures maintenant, ils peuvent réduire la vulnérabilité, renforcer les résistance et utiliser les migrations comme outils d’adaptation, plutôt que les laisser devenir un acte de désespoir. La Banque asiatique de développement estime que la région Asie -Pacifique aura besoin de 40 milliards de dollars, environ 30 milliards d’euros, pour s’adapter au changement climatique. L’occasion de rappeler qu’à Cancun, un accord est intervenu pour créer, à partir de 2020, un fonds vert d’un montant de cent milliards d’euros pour financer l’adaptation des pays en développement et notamment les déplacements de population, sans prendre de décision sur des questions pourtant primordiales. On ne sait toujours pas qui va le financer, ni qui va pouvoir en bénéficier. En attendant, le problème se pose dès aujourd’hui mais, en période de crise, il risque de passer à l’arrière-plan !

Permalink

| Leave a comment »

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.