POUR UNE JUSTICE CLIMATIQUE

 

le 28-10-2012

Pour la deuxième fois, l’opération 11.11.11 a choisi comme thème la justice climatique. Un choix dicté par la triste réalité : le climat emporte des vies chaque jour dans le sud : sécheresse, inondations, hausse du niveau des mers, famines, migrations massives, etc. affectent principalement les pays les moins développés. Un paradoxe. Historiquement , en effet, ces pays ne sont pas responsables du réchauffement. Comme en 2011, les fonds récoltés serviront à financer une soixantaine de projets axés sur la justice climatique et la gestion durable des ressources, en Afrique, en Amérique latine, au Moyen-Orient et en Asie. Alexandre Seron, responsable du département campagne au CNCD 11.11.11, a accompagné pendant plusieurs semaines un partenaire congolais, Jean-Marie Muanda, du Réseau Ressources Naturelles. « En parcourant le Bas-Congo avec lui, je me suis rendu compte que les populations locales étaient très loin des décisions prises par le gouvernement et j’ai compris le sens des actions qu’il mène sur le terrain ». Sensibiliser les populations locales, les informer de leurs droits et faire en sorte que leur voix soit entendue pour toutes les questions relatives au développement et à la gestion de la forêt, par exemple, voilà quelques-unes des actions menées par Jean-Marie Muanda. Souvent en effet, ces populations sont mises devant le fait accompli : leurs arbres sont coupés, elles ignorent par qui et elles ne savent pas non plus si les responsables avaient ou non l’autorisation de le faire. « Jean-Marie leur apprend également qu’ils ont des droits et qu’une partie de l’argent que rapportent les coupes devrait servir à financer des écoles, des routes, des hôpitaux, etc. Il veille également à traduire en termes compréhensibles des textes officiels, le code forestier, notamment, pour que les populations puissent défendre leurs droits en toute connaissance de cause. »

Au Salvador, l’opération 11.11.11 a financé un programme qui vise à sensibiliser les populations sur le droit à l’eau et à les aider à se mobiliser pour faire pression sur les propriétaires des sources et sur le gouvernement. Objectif à atteindre : faire inscrire le droit à l’eau dans la constitution. Au Sénégal, un projet mené avec l’ONG belge « Le monde selon les femmes » et ses partenaires locaux est centré sur le rôle que jouent les femmes dans deux secteurs clés, la pêche et l’agriculture. Un rôle primordial mais peu reconnu et mal organisé. Le programme à améliorer leur visibilité dans ce domaine en développant une production agricole biologique, en élaborant des formations techniques et en lançant des programmes de recherche, d’action et de formation.

Entre le 8 et le 18 novembre, des volontaires vous proposeront d’acheter du thé, du cacao, un calendrier , des cartes postales, un livre de cuisine ou un jeu des cartes pas banal. Les fonds récoltés seront intégralement consacrés au financement des projets.

Pour en savoir plus, un site www.cncd.be/-Pour-une-justice-climatique

Permalink

| Leave a comment »

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse