UNE EXPOSITION A NE PAS MANQUER !

15 juin 2012

Il vous reste une dizaine de jours pour voir l’exposition « Vous ne pouvez pas rester comme ça, Madame... De l’urgence à l’indépendance » à l’espace Magh à Bruxelles. Centrée sur les violences conjugales et particulièrement sur celles et ceux qui accueillent et accompagnent les femmes victimes, elle présente des photos superbes réalisées par Pierre-Yves Ginet, un photojournaliste français. Il les a suivis pendant huit mois. Il a d’abord partagé le quotidien du personnel et des résidentes du Collectif et refuge pour femmes battues à La Louvière, avant de rencontrer des membres d’autres associations, des policiers, des avocats et des psychologues. Son but : montrer d’une part, l’engagement exemplaire de tous ceux qui aident les victimes de violences conjugales à sortir de cet enfer et d’autre part, le courage de ces femmes qui tentent de se reconstruire pour pouvoir entamer une autre vie, loin des coups et des brimades. Au total, 50 photos accompagnées d’un commentaire qui apporte à la fois les éclaircissements nécessaires et des informations précises sur la lutte contre ce type de violence en Fédération Wallonie-Bruxelles. Une lutte qui en moyenne, dit Pierre-Yves Ginet en insistant sur ce terme, se passe mieux qu’en France.

Les 50 photos montrent notamment la vie au refuge de La Louvière. Certaines d’entre elles illustrent avec pudeur et humanité le calvaire vécu par les victimes. Particulièrement émouvantes, la photo de Josiane Coruzzi et de Mireille Bertieaux, les deux piliers du refuge, qui se recueillent devant la tombe d’une femme tuée sauvagement par un mari violent, ce superbe portait d’une toute jeune femme aux immenses yeux bleus qui regarde droit devant elle ( aujourd’hui, elle a repris son travail et elle a refait sa vie) ou encore ce gros plan sur deux yeux pochés, ceux d’une toute jeune femme également qui a été rouée de coups par son conjoint. Les photos de victimes sont relativement rares. Beaucoup, en effet, ont refusé qu’on les voie même de dos et certaines se sont rétractées, comme cette femme que Pierre-Yves Ginet a suivie pendant des semaines et qui lui a ensuite interdit d’utiliser les clichés.

Son reportage ne laissera personne indifférent. Il aborde toutes les facettes des violences conjugales avec un regard différent, loin des idées reçues, l’oeuvre d’un photojournaliste aussi rigoureux que sensible. On est loin du sensationnalisme qui pollue beaucoup de médias à l’heure actuelle et c’est tant mieux ! 

L’exposition est visible jusqu’au 28 juin, du mardi au samedi de 11 à 19 heures à l’Espace Magh, 17, rue du Poinçon à Bruxelles. Elle pourra ensuite être empruntée gratuitement par les écoles et les associations qui le souhaitent en prenant contact avec la Direction de l’égalité des chances de la Fédération Wallonie-Bruxelles par courriel : egalite@cfwb.be ou par téléphone : 02 413 32 24

Un site à visiter, celui de Pierre-Yves Ginet : www.pierreyvesginet-photos.com

Permalink

| Leave a comment »

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.