L’echordination - Novembre 2008

Evaluation 2008

La fin d’année est l’occasion de réfléchir et d’évaluer la manière dont on travaille. Attaché à cet échordination, retrouvez une série de questions sur la manière dont vous travaillez. Ces questions sont données à titre indicatif, si vous préférez évaluer le travail de l’année 2008 sous une autre forme, n’hésitez pas à le faire. De même pour ceux qui m’ont déjà rendu une évaluation sur 2008, il est, bien entendu, inutile de recommencer le travail. Ceci n’est en aucun cas destiné à juger le travail que vous faites, que du contraire. Le but de cet exercice est avant tout d’avoir une vision générale de votre activité afin d’améliorer le soutien donné aux coordinations. Je vous invite pour la réalisation de cette évaluation à reprendre vos plans stratégiques pour l’année 2008, pour ceux qui en ont réalisés. Ce travail de réflexion n’en sera que plus constructif. Pourriez-vous me renvoyer vos évaluations par mail avant le 31 décembre.

Word - 61 ko

Plan stratégique 2009

Et comme la fin d’année est souvent proche du début d’année (!), je vous invite également à entamer l’inévitable travaille de réflexion quant à ce qui nous attend pour l’année à venir. J’ai bien conscience qu’il est parfois difficile d’avoir une vision précise de ce que nous allons recevoir de la part du SI pour l’année 2009 et qu’il est donc peu aisé de préparer le travail trop à l’avance. Toutefois, dans la mesure des possibilités, ce travail de préparation est, me semble-t-il, nécessaire pour plusieurs raisons :

Tout d’abord il permet de se rendre compte de ce qui a été réalisé une fois l’année écoulée. Sans un plan, l’évaluation est beaucoup plus difficile.
Ensuite, étant donné la masse de travail que la plupart d’entre vous ont, cela permet de faire un choix parmi les activités que vous pourriez faire en fonction d’objectifs déterminés. C’est donc un excellent moyen pour ne pas se disperser et structurer son travail. A ce titre, il est souvent plus motivant de se fixer des objectifs qui soient atteignables et pas trop ambitieux, quitte à se rendre compte en fin d’année qu’on les a dépassés !
Un plan bien fait permet aussi de prévoir les périodes de l’année où la quantité de travail sera plus importante. Cela me permettra ainsi de faire part de vos projets aux différents acteurs de votre actions au sein du SN (Françoise pour la presse, Montserrat pour le Lobbying, Clarence pour l’e-activisme…), qu’ils se tiennent prêts à vous seconder sur tel ou tel projet.

Comme pour les évaluations, je ne vous demande pas que ce plan soit trop ambitieux ou très long mais plutôt concret, réaliste, synthétique…Comme toujours, je me tiens à votre disposition pour discuter de vive voix de ces projets et de l’aide dont vous pourriez avoir besoin. J’organiserai de toute façon plusieurs réunions avec les coordinations CAP dans le courant du mois de janvier. Attaché à cet échordination, je joins un modèle de plan stratégique dans lequel vous retrouvez des exemples pour en facilité l’utilisation. Il vous est donné à titre indicatif. Toutefois, il reprend les questions utiles à se poser. (Qui est concerné ? Quel est mon objectif ? Quand vais-je agir ?) La dernière colonne de ce tableau est consacrée au budget.

Pour rappel, un projet coûteux si il n’a pas été budgétisé au début d’année sera difficile à réalisé. En tant qu’ASBL, Amnesty est tenue de tenir des comptes précis et donc de prévoir au maximum ses dépenses. Évidemment, c’est une estimation que je vous demande. Je suis tout à fait conscient qu’on ne peut connaître précisément ce que coûtera une action des mois à l’avance. Je me tiens à votre disposition pour vous aider dans cette évaluation des coûts, avec la modeste expérience que j’ai accumulée. Pour rappel également, certaines « formules » existent pour vous simplifier la vie. Notamment vous pouvez en tant que coordinateur disposer d’un forfait communication de 20 euros par mois qui ne nécessite pas la rentrée de notes de frais…
Vous pouvez me communiquer vos plans d’action pour le 31 décembre.

Zip - 4.4 ko

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.