La liberté de la presse n’est pas un luxe, par la présidente d’Amnesty International France

Tous ceux et toutes celles pour qui la défense des droits humains est indissociable d’une société où chaque individu peut vivre libre et digne se retrouvent orphelins, après l’attaque survenue ce mercredi 7 janvier dans les locaux de Charlie Hebdo.

Depuis des décennies, Charlie Hebdo contribue à la liberté et à l’indépendance de la presse, une liberté qui n’est pas un luxe mais une nécessité absolue pour chacun d’entre nous. Ce journal contribue également à la diversité des opinions ; il nous a appris la dérision, parfois perçue comme offensante.

Les personnes qui ont été assassinées l’ont été parce qu’elles défendaient une de nos libertés fondamentales : celle de s’exprimer librement, de défendre ses opinions dès lors qu’il ne s’agit pas d’incitation à la haine ou à la violence.

Amnesty International défend la liberté de la presse, la liberté d’expression, les journalistes qui sont attaqués, assassinés à travers le monde ; aujourd’hui, ce sont des journalistes qui nous étaient proches.
Cette proximité ne doit pas nous éloigner de nos valeurs et de nos engagements. À chaque fois que nous nous élevons contre des crimes odieux, nous demandons que toute la vérité soit faite et que les personnes ayant commis ces actes soient traduites devant la justice dans le respect de leurs droits fondamentaux.

Nous demandons la justice non la vengeance.
Nous demandons à ce que les mesures d’exception, les mesures de lutte contre le terrorisme qui seraient prises, respectent les libertés fondamentales, qu’elles soient proportionnées et non discriminatoires.
Les attaques contre les personnes, les biens et les lieux de culte ne peuvent en aucun cas être tolérées.

Elles ne pourraient être perçues comme légitimes. Il est de notre devoir de nous élever contre la barbarie, il est de notre devoir de refuser d’y répondre par la violence.

Aujourd’hui, nous pensons aux familles et aux proches des 12 victimes, à leur peine et à leur désespoir que nous partageons.

Je compte sur vous pour vous associer à l’élan de solidarité qui traverse la planète et notamment aux manifestations de soutien qui auront lieu dans les jours qui viennent partout en France. Je compte sur vous pour envoyer un message clair à ceux qui ont commis cet acte odieux : nos valeurs sont plus fortes que la terreur et, pour Charlie Hebdo, pour la liberté de la presse, pour l’humanité, nous continuerons de les défendre.

Geneviève Garrigos
Présidente d’Amnesty International France

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.