« L’exceptionnelle mobilisation du peuple belge » Par Hamid Babaeï, étudiant iranien en prison

Hamid Babaei, étudiant iranien poursuivant une thèse de doctorat à l’Université de Liège, a été condamné en Iran le 21 décembre 2013 à six ans d’emprisonnement pour « atteinte à la sécurité nationale par la communication avec des États hostiles », en l’occurrence la Belgique. Le ministère du Renseignement lui avait demandé d’espionner des étudiants iraniens vivant en Belgique, mais il avait refusé de le faire. Voilà plus de 1000 jours qu’il est en prison. Son courage est intact.

Lettre de Hamid Babaeï reçue le 9 mai 2016

« Après plus d’un siècle de lutte pour la liberté, les oppositions ont finalement été segmentées et désintégrées par le régime totalitaire. Nous sommes désormais incapables de diriger une lutte cohérente. Les tentatives successives des mouvements libéraux et séculaires de mon pays au cours du dernier siècle ont buté contre le régime totalitaire mais l’espoir du libéralisme est toujours vivant dans le cœur de mes compatriotes. Dans mon pays où les luttes libertaires ont parcouru une route si mouvementée, les luttes sont actuellement éteintes mais l’âme du libéralisme est toujours en vie chez mes compatriotes. Il montre encore le bout de son nez de temps en temps, raison pour laquelle le régime continue de supprimer des lutteurs. Malgré le carnage traumatisant des révolutionnaires, ils n’ont seulement réussi qu’à couper les feuilles de l’arbre de notre lutte. La racine séculaire de mon pays est si forte qu’ils ne pourront la déraciner.

AGIR pour Hamid Babaeï

Après la suppression des mouvement civils et des ONG, le régime totalitaire d’Iran ne tolère même plus la présence d’un seul groupement actif en matière des droits de l’homme. Malgré cela, les activistes des droits de l’homme ont continué de lutter aux côtés des lutteurs au cours des années et ont souffert d’emprisonnement et de torture. Ce régime sans cœur ne connaît aucune frontière pour ses tortures et pour le massacre des dissidents. Pourtant les activistes des droits de l’homme poussent le régime à restreindre ses actes, exercent des pressions considérables pour éviter la torture.

Pourtant les activistes des droits de l’homme poussent le régime à restreindre ses actes, exercent des pressions considérables pour éviter la torture.

Amnesty International Belgique francophone dirige ces activités notables avec l’aide du chaleureux peuple belge. Nous sommes très heureux d’avoir avec nous ces meilleurs amis belges et sommes ravis d’être toujours vivants dans leurs cœurs après mille jours. Mille jours de tentatives continuelles pour faire plier le régime, mille jours d’activités amicales en faveur de votre ami captif et mille jours à consacrer les ressources de votre esprit à ma libération. Ceux-ci seront à jamais gravés dans ma mémoire. Vous avez bien érigé le drapeau de notre lutte. A chacune de mes visites hebdomadaires, ces nouvelles de l’exceptionnelle mobilisation qui se déroule en Belgique est telle une pluie salvatrice sur notre terrain sec. Celles-ci nous remontent bien le moral. Nous sommes très fiers de constater que nous ne sommes pas oubliés par nos amis belges. Aujourd’hui où les partis politiques de mon pays sont tous désintégrés, que les intellectuels et les activistes politiques restent éteints et se tiennent à l’écart de la lutte, vos assiduités véhémentes vivifient les âmes libérales de mon pays. La mobilisation énergique de nos chaleureux amis en Belgique fait entendre nos voix auprès de nos compatriotes. Aujourd’hui où plusieurs prisonniers politiques sont oubliés à cause de la désintégration de l’opposition, c’est votre mobilisation qui fait entendre nos voix opprimées.

A chacune de mes visites hebdomadaires, ces nouvelles de l’exceptionnelle mobilisation qui se déroule en Belgique est telle une pluie salvatrice sur notre terrain sec.

Malgré cela, le régime se montre aveugle et sourd faisant mine qu’il n’y a pas de dissidents, mais vos voix ont été entendues et le régime a reçu votre message visant à empêcher les supplices et la torture. Vous avez bien érigé nos voix étouffées et vous avez bien prouvé au régime que les frontières politiques ne nous séparent pas. Les libéraux du monde se soutiennent au-delà des pays et ce peu importe leurs origines où leur emprise sous une dictature.

Je remercie ces hommes et ces femmes en Belgique qui sont d’une grande assiduité et d’un grand courage. Je voudrais aussi remercier une professeur très instruite et vénérable qui a vraiment contribué à mon instruction pendant mes études. Celle qui a fait les meilleures supervisions à ses étudiants et à moi en particulier.

Enfin je vous promets que je resterai fort jusqu’au bout. »

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.