La technologie peut-elle contribuer à relever les défis liés aux droits humains ? C’est ce que nous pensons Sherif Elsayed-Ali, directeur de l’équipe Technologie et droits humains à Amnesty International

J’ai entendu parler de la Fondation X PRIZE en 2004, la première fois qu’elle a décerné un prix, l’Ansari X Prize, qui avait été remporté par une équipe qui avait développé un aéronef spatial réutilisable. Ce prix visait clairement à inciter les gens à donner vie à des idées vraiment innovantes. Depuis, le même mécanisme d’incitation a été appliqué à travers d’autres prix récompensant les projets s’attaquant à des questions allant de la santé à l’alphabétisation des adultes, en passant par l’exploration lunaire.

Lorsque j’ai rencontré en personne des membres de la fondation X PRIZE au début de l’année, il a été très vite évident qu’il existait de nombreuses possibilités de collaboration entre Amnesty et la fondation qui permettraient de contribuer à relever les défis liés aux droits humains dans le monde.

La mission d’Amnesty International est simple : nous voulons que chacun puisse exercer ses droits humains.

Les droits humains sont l’incarnation moderne d’idéaux vieux de plusieurs siècles : la justice, l’égalité, la liberté et la dignité. Le système international établi avec la Déclaration universelle des droits de l’homme a pour but de protéger les personnes de la discrimination, de défendre leurs droits en matière de travail, d’améliorer leur accès à de la nourriture et un logement convenables et à l’eau potable, et de protéger leur droit à la liberté d’expression et de conviction religieuse.

Un grand nombre des libertés que des milliards de personnes tiennent pour acquises de nos jours n’auraient pas pu exister sans les décennies de travail acharné qui ont permis de codifier les principes des droits humains pour les inscrire dans le droit, de mettre en œuvre et surveiller l’application de ces droits, et de militer pour qu’ils soient respectés et protégés par les gouvernements et les organismes privés. Et pourtant, beaucoup reste à faire, et les méthodes que nous utilisons pour protéger les droits humains doivent absolument rester en phase avec leur époque. Voici certains des défis liés aux droits humains sur lesquels Amnesty travaille :

  • Plus de 20 millions de réfugiés ont perdu leur logement et ont fui leur pays en raison des conflits et des persécutions. Nombre d’entre eux ne bénéficient d’un soutien que très limité et se retrouvent par conséquent sans ressources. Des millions d’enfants réfugiés ne reçoivent que peu, voire pas, d’éducation ;
  • Des femmes et des jeunes filles font l’objet de discriminations chez elles, à l’école et au travail. Le harcèlement et la violence dans le monde physique se sont répandus au monde numérique, éloignant beaucoup de personnes des réseaux sociaux et restreignant l’espace dont elles disposent pour exprimer librement leurs opinions ;
  • Dans beaucoup de pays, des militants et des journalistes sont harcelés et emprisonnés pour avoir dénoncé la corruption et les abus de pouvoir. Leur travail est perturbé par une surveillance illégale et des lois draconiennes imposées par des régimes répressifs ;
  • Des millions de personnes souffrent en raison de conflits dans des pays tels que le Soudan et la Syrie ; des logements civils sont bombardés et incendiés en toute impunité et l’aide humanitaire est bloquée et ne parvient pas aux civils qui en ont désespérément besoin.

Les changements politiques, économiques et technologiques peuvent représenter tant des risques et que des opportunités pour les droits humains. En cette époque d’avancées technologiques sans précédent, les personnes qui travaillent sur des technologies telles que l’intelligence artificielle, la robotique et l’ingénierie génétique ont la lourde responsabilité de veiller non seulement à ce que ces technologies soient sûres et à ce qu’elles respectent les droits des personnes, mais également à ce qu’elles fassent partie des solutions aux inquiétudes actuelles concernant les droits humains.

La technologie peut jouer un rôle influent et positif pour contribuer à faire face aux problèmes de l’humanité

Avec sa mission visant à encourager le développement de la technologie pour rendre le monde meilleur, X Prize offre un exemple inspirant de la façon dont cela pourrait fonctionner. La technologie peut jouer un rôle influent et positif pour contribuer à faire face aux problèmes de l’humanité, y compris aux nombreux défis liés aux droits humains dans le monde entier. Par exemple, les technologies telles que l’intelligence artificielle pourraient-elles aider à résoudre certains des problèmes suivants ?

  • Le harcèlement et les menaces de violence en ligne : comment pouvons-nous surveiller, quantifier et répondre au harcèlement et à la violence en ligne dont sont victimes les femmes et les membres de minorités, tout en respectant la vie privée et la liberté d’expression ?
  • Les violences contre les réfugiés et les migrants : comprendre comment les discours xénophobes et racistes de personnalités publiques affectent les comportements à l’égard des réfugiés et des migrants, et comment protéger efficacement ces groupes des préjudices qui en découlent.
  • Surveiller la pollution et les dommages environnementaux et prévenir les personnes des risques pour leur santé.
  • Trouver l’aiguille dans la meule de foin : aider les chercheurs travaillant sur les droits humains à trouver des preuves d’atteintes aux droits humains dans un espace en expansion permanente où les informations sont rarement structurées et sont partagées sur des canaux numériques.
  • Comprendre l’opinion publique de manière fiable et efficace pour encourager les personnes à défendre leurs droits et à se mobiliser lorsque des atteintes aux droits humains sont commises

Ce ne sont là que quelques exemples. Il existe sans aucun doute de nombreuses autres façons dont les technologies pourraient aider à mettre fin aux atteintes aux droits humains et à défendre la dignité, la liberté et la justice dans le monde entier. C’est pourquoi nous invitons les membres de la communauté d’X Prize à envisager de mettre leur expertise et leurs connaissances à contribution afin que les droits humains de chacun soient protégés, et faire ainsi du rêve une réalité.

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse