Mille musiciens unissent leurs forces pour accueillir les réfugiés

Le 20 septembre, à travers plus de 200 villes dans 60 pays, des musiciens, des artistes, des militants et des communautés locales se sont réunis pour affirmer leur soutien aux réfugiés du monde entier.

Ouvrons la porte, une collaboration entre Amnesty International et Sofar Sounds, a transformé des salons à travers toute la planète en scènes pour accueillir plus de 300 concerts spéciaux donnés par certains des musiciens les plus connus du monde.

Les concerts, parmi lesquels des représentations données par Ed Sheeran, Emeli Sandé, Jessie Ware, Rudimental, Sauti Sol, Freshlyground, Ludovico Einaudi, l’Orchestre des musiciens syriens, Mashrou Leila, Faarrow et par bien d’autres encore, n’avaient qu’un seul but, celui de faire passer un message de solidarité : les réfugiés sont les bienvenus.

Alors que le sort des réfugiés à travers le monde fait la une des journaux quotidiennement, et tandis que les gouvernements cherchent à mettre en place des politiques de plus en plus restrictives pour empêcher les réfugiés d’entrer sur leur territoire, il est plus important que jamais de faire passer ce message.

Que ce soit les milliers de Rohingyas qui fuient actuellement le Myanmar, ou la situation désespérée des personnes qui tentent d’échapper aux conflits en Syrie et au Soudan du Sud, le monde est confronté à la pire crise des réfugiés depuis la Seconde guerre mondiale. Le nombre de réfugiés au niveau mondial atteint désormais plus de 22 millions de personnes.

« En tant que secrétaire général, je voyage énormément et je rencontre beaucoup de personnes différentes. Mais la seule personne que je n’ai jamais rencontrée, c’est un réfugié qui avait envie d’être réfugié. Par définition, un réfugié est une personne qui fuit une situation dramatique de conflit ou de persécution. Les réfugiés font partie des personnes les plus vulnérables au monde », a déclaré Salil Shetty, secrétaire général d’Amnesty International.

Bien qu’il s’agisse de l’un des défis les plus cruciaux de notre époque, la réponse de la communauté internationale a été, dans son ensemble, complètement inadaptée.
Les gouvernements ont fait preuve de ce qu’Amnesty International a décrit comme « un manque déplorable de volonté politique », en cherchant coûte que coûte à mettre en place des politiques visant à éloigner les réfugiés, au lieu de s’attaquer aux racines de la crise et de partager les responsabilités en matière d’accueil et d’aide aux réfugiés.

La quasi-totalité des 22,5 millions de réfugiés dans le monde sont accueillis dans des pays qui ne font pas partie des pays les plus riches du monde. Dix pays seulement, sur les 193 que compte le monde, accueillent plus de la moitié des réfugiés de la planète.

« Bien que ce chiffre paraisse énorme, les réfugiés ne représentent que 0,3 % de la population mondiale. Vu sous cette perspective, il semble fou de ne pas pouvoir trouver un toit pour chacun d’entre eux », a déclaré Salil Shetty.

Ces politiques ne sont pas juste inconsidérées, elles sont également à contre-courant de l’opinion publique, en particulier celle des jeunes. Les recherches menées par Amnesty International montrent que quatre personnes sur cinq à travers le monde sont prêtes à accueillir des réfugiés, tandis qu’un récent sondage d’opinion mené par le Forum économique mondial montre que 85 % des jeunes aux États-Unis accueilleraient des réfugiés.

Ouvrons la porte était une journée dédiée à cet esprit d’hospitalité et d’ouverture et à la conviction que nous avons une responsabilité envers les personnes qui fuient les conflits et la persécution.

« Ouvrons la porte cherche à célébrer ce que les personnes peuvent faire, et ce qu’elles font pour soutenir les réfugiés. Pendant que les gouvernements construisent des murs, déploient leurs navires de guerre et ferment des portes, nous chantons une chanson différente : nous accueillons les réfugiés », a déclaré Salil Shetty.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.