Réagir contre l’hostilité en accueillant les réfugiés famille par famille

Depuis quelques années, les bureaux d’Amnesty International à travers le monde œuvrent pour soutenir les réfugiés comme jamais auparavant. L’objectif ? Augmenter le nombre de personnes qui peuvent commencer une nouvelle vie dans un pays sûr. La méthode ? Le parrainage citoyen.

Le parrainage citoyen est une idée simple mais radicale : de simples citoyens comme vous peuvent jouer un rôle essentiel dans l’aide aux réfugiés pour s’installer dans un nouveau pays. Non seulement il vous permet d’œuvrer pour un changement positif à l’échelle locale, mais aussi de rejoindre une communauté mondiale qui contribue à faire évoluer les mentalités à l’égard des personnes qui sollicitent l’asile, même dans les milieux les plus hostiles.

Le parrainage citoyen est une idée simple mais radicale : de simples citoyens comme vous peuvent jouer un rôle essentiel dans l’aide aux réfugiés pour s’installer dans un nouveau pays.

Comment ça marche ? Les personnes qui pratiquent le parrainage doivent généralement s’engager auprès des autorités à assumer les coûts nécessaires et la responsabilité d’aider leurs « filleuls » sur le plan logistique, par exemple pour trouver un logement, inscrire les enfants à l’école ou encore accéder aux soins médicaux. Les personnes parrainées attendent bien souvent plusieurs mois voire plusieurs années dans un lieu où elles ne sont pas en sécurité ou ne peuvent pas vivre dans la dignité ; actuellement, beaucoup de ces personnes vivent au Bangladesh, en Éthiopie, en Iran, en Jordanie, au Liban et en Turquie.

Les dispositifs de parrainage par pays

Le modèle du Canada est le plus ancien. Il a été lancé en 1978 pour répondre à la crise des personnes déplacées qui a suivi la guerre du Viêt-Nam. Depuis le début de ce programme, des centaines de milliers de réfugiés ont été parrainés, ce qui signifie que probablement plus d’un million de citoyens canadiens y ont participé !

Aujourd’hui, plusieurs de nos bureaux nationaux s’efforcent de promouvoir le parrainage citoyen. Ils travaillent avec des gouvernements, des organisations de la société civile et des parties prenantes – comme l’Initiative mondiale de parrainage des réfugiés [1]r pour mettre en place de nouveaux programmes ou rendre ceux qui existent plus viables, accessibles et efficaces.

Aujourd’hui, plusieurs de nos bureaux nationaux s’efforcent de promouvoir le parrainage citoyen.

En Argentine [2], où plus de 400 ressortissants syriens sont arrivés par le biais d’un dispositif créé en 2014, Amnesty International aide les citoyens à utiliser leur pouvoir d’ambassadeurs du changement. Le bureau argentin de l’organisation a contribué de façon déterminante à renforcer la société civile et les citoyens participant au parrainage, en particulier lors du lancement du Réseau d’appui au parrainage citoyen des personnes réfugiées [3] en 2018.

Amnesty International Australie a obtenu des résultats positifs dans l’ensemble du pays et du paysage politique, les principaux partis s’étant engagés à améliorer le parrainage et à augmenter le nombre de personnes accueillies dans le cadre de ce dispositif. Environ 30 000 citoyens ont promis d’apporter leur aide. Depuis le lancement de la campagne My New Neighbour (Mon nouveau voisin) en mars 2018, Amnesty International Australie poursuit sa campagne nationale de sensibilisation et a obtenu des engagements de représentants de tous les États sauf un.

Le gouvernement de l’Irlande [4] a lancé son programme de parrainage citoyen en mars 2019. Cette avancée est largement due à l’énergie et aux efforts fournis par Amnesty International Irlande, qui s’est associée aux principales organisations de défense des droits des réfugiés et des migrants pour élaborer une politique avec le gouvernement et bâtir l’infrastructure essentielle à sa viabilité. L’organisation s’attache maintenant à mobiliser et soutenir le public pour qu’il participe au parrainage par le biais de ses groupes et réseaux locaux. En collaboration avec ses partenaires, le bureau irlandais est en train de mettre en place une organisation nationale de soutien au parrainage citoyen afin de renforcer et d’approfondir le programme à l’échelle nationale et pour en faire un exemple réussi et durable de l’hospitalité irlandaise sous son plus beau jour.

En Nouvelle-Zélande, le gouvernement avait déjà entrepris un programme pilote, mais la section néo-zélandaise d’Amnesty International a veillé à impliquer les bons acteurs, à coordonner les parties intéressées et à former des bénévoles à militer pour que le programme devienne une voie permanente pour les personnes réfugiées. Grâce au travail de l’organisation, 10 000 personnes ont promis leur aide pour le parrainage citoyen et des dizaines de nouveaux groupes de parrainage potentiels ont été identifiés. Amnesty International Nouvelle-Zélande a montré la voie à suivre après l’attentat terroriste de mars 2019 à Christchurch, qui a malheureusement touché plusieurs des nouveaux arrivants accueillis par le biais du parrainage citoyen. Elle a reçu plus de 10 000 « messages d’espoir » des quatre coins du monde, puis en a diffusé un grand nombre sur des panneaux d’affichage, dans des journaux et sur Internet, pour témoigner à la communauté musulmane de l’amour et du soutien qui existent à son égard.

En Espagne [5], Amnesty International participe au suivi du tout nouveau programme du pays, dans le cadre duquel un dispositif pilote a été lancé au Pays basque en décembre 2018. En février 2019, le gouvernement a commencé à le mettre en œuvre et les premières familles sont arrivées en mars. Depuis le lancement, Amnesty International Espagne organise régulièrement des réunions avec les autorités pour suivre le programme et discuter de son introduction dans d’autres régions du pays.

Pour bâtir un mouvement d’accueil des réfugiés aux États-Unis, la section américaine d’Amnesty International a lancé en juin 2018 la Longer Table Initiative (Initiative de la table rallongée). À l’heure actuelle, Amnesty International États-Unis collabore avec les neuf agences nationales de réinstallation des réfugiés et avec environ 75 partenaires locaux proposant des possibilités de parrainage citoyen et/ou de bénévolat. En outre, sept groupes locaux de l’organisation se sont engagés à parrainer des familles et 14 autres groupes envisagent de le faire. Jusqu’à présent, toutes les familles accueillies viennent d’Afghanistan.

Les progrès considérables que nous avons accomplis dans le monde – avec nos partenaires locaux et internationaux – prouvent que, même dans un climat d’hostilité et de suspicion, les citoyens peuvent bâtir des communautés d’accueil et d’espoir.

Des progrès considérables

D’autres bureaux d’Amnesty International sont également engagés activement dans le développement du parrainage citoyen dans leurs pays respectifs. Ils travaillent courageusement dans des contextes où il n’existe aucun précédent, en initiant des conversations, en étudiant les possibilités et en élaborant des programmes pour faire du parrainage une réalité.

Les progrès considérables que nous avons accomplis dans le monde – avec nos partenaires locaux et internationaux – prouvent que, même dans un climat d’hostilité et de suspicion, les citoyens peuvent bâtir des communautés d’accueil et d’espoir. Et cela fonctionne : de plus en plus de gouvernements constatent les avantages du parrainage citoyen. Rejoignez une communauté mondiale et aidez-nous à faire passer le mot !

Toutes les infos
Toutes les actions

Hong Kong : gazés, agressés et arrêtés pour avoir manifesté

Violences policières lors de manifestations à Hong Kong. Amnesty estime qu’il s’agit de violation du droit international. Signez notre pétition !