Participer à la vie démocratique

L’actualité de ces derniers jours a considérablement mis en lumière notre travail lié aux Jeux Olympiques, et surtout aux violations des droits humains qu’ils entraînent. Le dernier rapport d’Amnesty le montre : loin d’améliorer la situation des droits fondamentaux, l’approche des Jeux durcit le régime, et pas seulement au Tibet. Que nos gouvernements décident ou pas de boycotter les Jeux, ce qui compte, c’est que pour une fois ils prennent leurs responsabilités et s’expriment clairement face à leurs interlocuteurs. Et c’est à nous de leur rappeler. Nous allons vous donner dans les semaines qui arrivent les possibilités de le faire, grâce à plusieurs actions qui vont avoir lieu d’ici les JO. Tibet, censure, emprisonnement, torture en Chine : cliquez ICI. Pour Agir, visitez notre centre d’actions Isavelives.be. Restez connecté-e : nous préparons un autocollant qui rappellera au Comité olympique et aux autorités que les droits humains ne sont pas un jeu.

On ne peut pas réclamer les droits humains en Chine (et ailleurs) sans participer soi-même à la vie démocratique d’Amnesty ! Nous sommes une des seules organisations qui invite ses dizaines de milliers de membres à son Assemblée générale. Cette année, nous avons particulièrement soigné le déroulement de l’AG qui se tiendra le 26 avril à Gembloux. Débats, conférences, village des ONG, et le soir grand concert à l’Aula Magna à Louvain-La-Neuve : nous avons mis les petits plats dans les grands.

Rappelez-vous : la démocratie ne s’use que si l’on ne s’en sert pas... et une assemblée générale, c’est un peu comme une manifestation : si tout le monde se dit qu’il y aura bien un autre qui s’y rendra, on se retrouve tous seuls. Et ça serait dommage, parce qu’ensemble, on peut construire un autre monde.

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse