Colombie - Violences sexuelles dans le cadre du conflit militaire colombien Interview de Adriana Benjumea, avocate, défenseure des droits humains, et directrice de l’ONG colombienne de défense des droits des femmes

Le 2 octobre 2016, l’accord de paix officiellement adopté entre les FARC et le gouvernement colombien fut rejeté par référendum par le peuple colombien. La Coordination Colombie d’AIBF avait à l’époque interviewé Adriana Benjumea, avocate, défenseure des droits humains, et directrice de l’ONG colombienne de défense des droits des femmes, HUMANAS, de passage à Bruxelles. Le 28 février dernier, nous avons profité de son nouveau passage en Belgique pour la rencontrer, elle et Julia Cogollo du « Mouvement pour la Paix », pour les interroger – 3 mois après l’adoption unanime par le Parlement Colombie de nouveaux accords de paix, sur leur difficile mise en œuvre. Mme. Cogollo se bat dans le nord de la Colombie pour que justice soit faite aux victimes de violences sexuelles, un des fléaux produits par le long conflit militaire colombien.

Fermez Guantánamo !

Cette prison de haute sécurité est devenue le symbole de violations massives de droits humains telles que la torture et les détentions illégales. Il est temps de la fermer : signez la pétition !