Interview de Naka Mandinga

Le 23 juin dernier, le gouvernement de la Colombie et les FARC ont signé un accord de "cessez le feu", bilatéral et définitif. Dans les jours ou semaines à venir, un accord de paix devrait suivre, qui devra ensuite être confirmé par referendum par la population colombienne. C’est une nouvelle étape- encourageante - qui s’ouvre pour le pays. Pourtant les obstacles et les difficultés ne manquent pas, les raisons d’être inquiet non plus.

NAKA MANDINGA, dirigeant historique afro-colombien d’un des secteurs les plus frappés par la guerre, mais également par la discrimination et la violence sociale, était de passage à Bruxelles. Il nous a rappelé la lutte historique des anciens esclaves afro-colombiens, et pourquoi il craint qu’ils deviennent les laissés pour compte du processus de paix.

Interview de Naka Mandinga, dirigeant historique des communautés afro-colombiennes, réalisée le 18 juin 2016 à Bruxelles par la Coordination Colombie d’Amnesty International Belgique francophone.

Mexique-USA : des familles ont besoin de compassion et non de violence

Détenir et traumatiser inutilement des personnes qui sont venues demander une protection devant des persécutions ou un danger de mort est cruel. Demandez à Donald Trump de respecter les lois internationales en matière de demande d’asile : signez la pétition !