Tunisie : prendre la mort de Chokri Belaïd au sérieux !

L’homicide de Chokri Belaïd, membre de l’opposition politique en Tunisie, devant chez lui mercredi 6 février doit donner lieu à l’ouverture d’une enquête approfondie, indépendante et impartiale par les autorités tunisiennes.

Chokri Belaïd, figure influente de l’opposition de gauche en Tunisie, a été abattu de plusieurs balles dans le cou et la tête alors qu’il quittait son domicile, à Tunis le matin du 6 février. Il était le secrétaire général du Parti des patriotes démocrates, et critiquait ouvertement le gouvernement. Il condamnait la violence politique et appelait au respect des valeurs démocratiques en Tunisie.

C’est la première fois qu’un tel assassinat a lieu en Tunisie. Personne ne l’a revendiqué pour l’instant.

La mort de Chokri Belaïd survient alors que les clivages entre les différents partis politiques en Tunisie deviennent de plus en plus marqués. Des membres de l’opposition ont affirmé avoir été agressés par des individus et déploré que les autorités n’en fassent pas suffisamment pour les protéger.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.