L’Edito : « Machiavel, reviens, ils sont fous ! » Par Philippe Hensmans, directeur général de la section belge francophone d’Amnesty International

Même Kissinger, qui fut pourtant champion de la realpolitik, doit vouloir retourner à l’école. Ce qu’il fallait, en ces temps-là (et dans beaucoup d’autres ères auparavant), négocier dans les salons agréables mais discrets de la diplomatie, s’étale aujourd’hui vulgairement au grand public.

« Quand vous aurez un peu de temps et fini d’assassiner vos opposant·es, M. MBS, je vous en prie, venez manger un bout à l’Élysée. Il me reste quelques radars et munitions à vendre qui pourraient vous être utiles au Yémen. À propos, j’aurais besoin d’un peu de pétrole, mes centrales nucléaires sont fatiguées. Et il doit me rester une Légion d’honneur ». Je n’avais pas équipé le smartphone de M. Macron du logiciel espion Pegasus, mais on imagine la discussion d’ici.

C’est que les enjeux sont multiples : économiques, politiques (notamment l’équilibre au Moyen-Orient, où l’on prêche des alliances autrefois contre nature pourvu qu’elles contrecarrent l’Iran) et militaires. Presque tous les pays du monde se sont lancés dans de telles pratiques. Les autorités congolaises sont en train de brader des ressources écologiques indispensables à la survie de la planète : que vaut le Parc des Virunga, si on le compare aux milliards de dollars qui se retrouveront bientôt (au mieux) dans les coffres-forts de l’État ?

On voit que l’avenir du climat risque bien de ne pas constituer les enjeux prioritaires de la COP 27, sans parler des 60 000 détenu·e·s de manière arbitraire en Égypte, non jugé·e·s, souvent torturé·e·s, dont tout le monde semble bien se moquer.

À nous donc de sans cesse rappeler à nos élu·e·s – complices –, mais aussi à nos entreprises alléchées par ces ressources bradées à vil prix (d’or et d’êtres humains), complices elles aussi, que le monde de demain ne pourra se construire qu’en se basant sur le respect. Des droits humains et donc du climat aussi.

2022 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit