Le Chat défenseur des droits humains

Aux côtés d’Amnesty, Philippe Geluck a fait de son Chat un défenseur des droits humains. Il allumera également la célèbre bougie le 10 décembre, en signe de solidarité avec ceux dont les droits les plus fondamentaux sont bafoués.

Pourquoi avez-vous décidé de participer à la campagne de fin d’année d’Amnesty ?

Le premier dessin que j’ai fait pour Amnesty date de 1985, c’est vous dire si leurs préoccupations sont aussi les miennes depuis longtemps. Leur action est essentielle et notre vigilance ne doit jamais faiblir. En trois décennies, les droits humains ont certes progressé dans certains pays, mais ont, hélas, régressé dans tant d’autres. Les cris d’alarme d’Amnesty sont plus que jamais d’une importance planétaire.

Que représente à vos yeux le symbole de la flamme d’Amnesty ?

La flamme symbolise à la fois l’espoir, la conscience et la vigilance. Une petite lueur éclaire les ténèbres, mais elle reste fragile et doit être préservée par nous tous pour grandir et finir par éclairer le monde et les consciences.

Est-ce que Le Chat est un défenseur des droits humains ?

Le Chat est une sorte de Zorro du calembour, il défend les faibles face aux puissants et ne recule devant aucun procédé pour arriver à ses fins.

Pourquoi allumerez-vous votre bougie le 10 décembre ?

Parce que je l’ai vu faire par mes parents, épris de liberté et de fraternité, et que je continue de le faire chaque année en signe de solidarité avec ceux dont les droits sont bafoués. Et comme chaque année, je vais faire très attention de ne pas foutre le feu à mes rideaux.

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.