« Devoir de regard » - Top départ

La campagne 2013 d’Amnesty International « Devoir de regard » est lancée ! Près de 250 personnes ont assisté le 14 mars dernier au vernissage de l’exposition photographique du même nom, qui a été présentée au palais de Justice de Bruxelles du 15 au 29 mars. C’est un début prometteur pour cette nouvelle campagne itinérante qui va se poursuivre dans les principales villes de Belgique francophone tout au long de l’année.

JPEG - 77.4 ko
Inauguration au Palais de Justice de Bruxelles @ VR/Aibf

Pour rappel, « Devoir de regard » est une campagne itinérante qui va investir la capitale ainsi que de nombreuses villes francophones belges, pour y présenter une exposition photographique exceptionnelle. À travers une cinquantaine de photographies réalisées par les plus grands noms du photojournalisme international (agences AP/Sipa, Vu’, Noor Images...) et belge (Cédric Gerbehaye, Gaël Turine, Thierry Falise...), l’exposition retrace plus de cinquante ans de combat pour les droits humains.

« Devoir de regard » : une campagne itinérante destinée au grand public

L’objectif de cette campagne originale est d’aller à la rencontre des habitants, près de chez eux, pour les sensibiliser aux violations des droits humains et les encourager à agir pour un meilleur respect de ceux-ci dans le monde. Les visiteurs de l’exposition sont en effet invités à passer eux aussi à l’action en venant en aide aux « individus en danger » soutenus par Amnesty : la militante iranienne Narges Mohammadi ou encore les enfants-soldats de la RDC.

Enfin, parce que les jeunes d’aujourd’hui sont les adultes de demain, Amnesty leur a préparé des dossiers pédagogiques, des visites thématisées et des actions militantes. La relève ne s’est pas fait attendre : plus de 1.000 jeunes ont déjà visité l’exposition durant son passage à Bruxelles.

Vous êtes professeurs ou travaillez avec des jeunes ? Commandez dès maintenant dossiers et parcours pédagogiques afin de préparer votre future visite de l’exposition. Contact : Zoé Spriet – zspriet@amnesty.be – 02/ 543 79 08

Une exposition qui en met plein les yeux

C’est donc au Palais de Justice de Bruxelles, plus grand palais de justice au monde et lieu hautement symbolique, qu’Amnesty a inauguré son exposition. Lors du vernissage, près de 250 sympathisants des droits humains s’y sont réunis, assurant à la campagne un démarrage sur les chapeaux de roue ! ONG, professeurs, militants ainsi que quelques personnalités politiques ont répondu présents à l’appel d’Amnesty.

Comment, en effet, rester indifférent devant la photographie d’une enfant vietnamienne fuyant son village brûlé au napalm ou celle d’un convoi de condamnés à mort en Chine ? Certaines photographies sont dures, froides ; d’autres sont au contraire porteuses d’espoir. Elles n’en demeurent pas moins toutes très interpellantes et leur portée pédagogique et citoyenne touchera sans aucun doute tous les publics. Comme le soulignait le photographe Gaël Turine lors de la conférence de presse organisée à l’occasion du lancement de la campagne, il existe un « partage de valeurs » entre le travail d’Amnesty et celui des photographes, qui ont tous quelque part « cette petite dose d’activisme » qui peut faire la différence. Cette exposition est un des moyens de transmettre cette fibre militante au public.

THIERRY FALISE
Les photographes de « Devoir de regard » ont été choisis par Amnesty International pour la qualité de leur oeuvre et leur parcours personnel. Après Cédric Gerbehaye, découvrez dans ce numéro du Fil d’Amnesty la biographie de Thierry Falise.
Thierry Falise est un photo-journaliste indépendant belge établi à Bangkok depuis 1991. Il couvre (texte et photos) l’Asie du Sud-Est et l’Inde pour de nombreux journaux et magazines occidentaux et asiatiques. Ses reportages ont été publiés entre autres dans Courrier International, L’Express, Le Point, Le Figaro Magazine, Le Monde, Marie-Claire, Marie France, VSD, Grands Reportages, Time, Newsweek, The New York Times et The Sunday Times. Il est également l’auteur de trois livres en français sur la Birmanie dont une biographie de l’opposante et Prix Nobel de la Paix Aung San Suu Kyi, "Le Jasmin ou la Lune" (Florent Massot, 2007 - J’ai Lu 2008). Il vient de publier un livre photo (avec textes en anglais), “Burmese Shadows” (“Ombres birmanes”) qui couvre 25 ans de reportage en Birmanie (éditeur McNidder & Grace).

Gardez les yeux ouverts !

« Devoir de regard », c’est loin d’être fini ! L’exposition sillonnera le pays tout au long de l’année – et sans doute au-delà –, le Palais de Justice de Bruxelles n’étant que la première étape de son parcours. Pour preuve, une vingtaine de villes se sont déjà ajoutées au programme !

Dans les prochains mois, les villes de Namur, Liège, Mons, Charleroi et Louvain-La- Neuve s’acquitteront chacune à leur tour de leur « Devoir de regard ». La campagne sera également de passage dans d’autres plus petites localités telles que Nivelles, Ath, Evere, Bastogne et bien d’autres. Ne ratez pas son passage près de chez vous !

Pour consulter l’agenda complet des expositions, cliquez ici

LE CONGO DE GERBEHAYE
De juin 2007 à mars 2010, Cédric Gerbehaye, photographe belge membre de l’agence Vu’, s’est rendu sept fois en RDC. Rigoureux et engagé, le travail « Congo in Limbo » lui a valu sept distinctions internationales et trois prix prestigieux en 2008, dont l’Amnesty International Media Award… Retrouvez-le sur notre boutique en ligne www.amnesty.be/magasin

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.