Les comptes 2012 d’Amnesty International Belgique francophone

Pour agir librement en toute indépendance, nous n’acceptons qu’une seule aide… la vôtre ! Merci !

Votre générosité est la marque de votre confiance. Grâce à votre engagement à nos côtés, nous poursuivons notre mission : construire un monde où chacun pourra se prévaloir du respect des droits humains énoncés dans la déclaration universelle des droits de l’homme.

Les comptes de l’association que nous vous présentons sont le reflet de la rigueur et de la transparence que nous vous devons.

Amnesty International n’accepte pas de subsides gouvernementaux (en dehors de certains projets spécifiques en matière d’éducation aux droits humains). Le financement de nos activités repose donc entièrement sur vos dons, la vente de bougies, les legs et les cotisations de nos membres.

Amnesty offre des garanties de transparence sur ses comptes annuels

• En conformité avec la nouvelle loi sur les ASBL, les comptes, bilan et budget d’Amnesty sont présentés selon les nouveaux critères de la comptabilité normalisée des sociétés.

• Ceux-ci sont examinés par un Commissaire aux Comptes indépendant, le Cabinet Christophe Remon, avant d’être soumis à l’assemblée Générale pour approbation. Les comptes ont été approuvés et attestés sans réserve en avril 2012.

• Un contrôle du ministère des Finances a lieu dans le but d’établir et de suivre le dossier d’agrément fiscal (renouvelé en 2007 pour une durée de 6 ans).

• En tant que membre de l’association pour une éthique dans la collecte de fonds, AIBF s’engage à respecter le code déontologique de cette organisation. Notre association est par ailleurs soumise chaque année à un contrôle de gestion. Pour en savoir davantage sur cet organisme, cliquez ici.

Vous avez un droit à l’information

Ceci implique que les donateurs, collaborateurs et employés sont informés au moins annuellement de l’utilisation des fonds récoltés.
Toute question relative aux documents présentés ci-après ou aux finances d’AIBF peut être posée par mail : cvanparijs@amnesty.be ou par courrier : Amnesty International Belgique francophone, Damien Wantiez Chaussée de Wavre, 169 1050 Bruxelles

Comptes de résultats consolidés au 31 décembre 2012

Cette année, notre section affiche un résultat positif de 587 907€. Nous avons récolté 3 911 788 € et investi 3 323 881€.

[fond jaune]Recherche et soutien international : 24%[/fond jaune]

Les fonds sont alloués au Secrétariat International basé à Londres. Celui-ci gère un vaste travail de recherche et de lobbying au niveau mondial. 400 personnes s’y investissent au quotidien et constituent le centre nerveux du travail d’Amnesty. Une partie des fonds est également redistribuée dans les sections du sud. De nombreuses missions sur le terrain sont réalisées. Missions qui alimentent les rapports d’Amnesty toujours considérés à ce jour comme des documents de références en matière de droit international. Ces missions permettent aussi de détecter plus rapidement des violations de droits humains perpétrées dans certaines régions du monde et de déclencher des actions urgentes diffusées dans le monde.

Notre soutien financier au mouvement a permis de financer en partie :
 les programmes de recherches sur les pays, les programmes d’action et les frais de campagne avec 164 missions effectuées sur la période ;
 le développement du militantisme et la croissance du mouvement, pierre angulaire de nos modes d’action ;
 les frais de communication.

[fond jaune]Campagnes et actions : 38 %[/fond jaune]

Nos investissements se répartissent autour de trois pôles majeurs :
1) Les campagnes de sensibilisation

Enquêter, dénoncer, alerter l’opinion sur la situation des droits humains… constitue le coeur des combats d’amnesty International. Ces campagnes sont également adaptées aux jeunes : développement d’un programme jeunesse et de journées d’action spécifiques.
En 2012, Amnesty Belgique a mené une vaste campagne de sensibilisation sur les enfants-soldats. 15 000 jeunes ont agi en faveur de ceux-ci.

2) La communication
Pour Amnesty, s’informer c’est déjà agir ! Pour ce faire, nous produisons diverses revues et outils audio-visuels à destination du grand public, des médias et de nos membres : notre magazine le Fil d’Amnesty (existe aussi en version ipad), les communiqués et conférences de presse, Amnesty interne, notre rapport d’activités. Cette information est aussi relayée sur notre site web, nos pages Facebook et Twitter, via nos e-newsletters ou encore par sms.

3) L’activisme
Les groupes locaux d’Amnesty promeuvent des actions locales d’information et de sensibilisation aux droits humains dans le cadre des différentes campagnes, notamment auprès des autorités locales. Les cercles d’actions agissent ponctuellement sur une campagne. Les 4 000 activistes locaux affichent nos campagnes et sensibilisent leur entourage. Plus de 35 000 e-activistes ont signé et diffusé nos pétitions en ligne.

[fond jaune]Récolte de fonds : 18 % & campagne bougies : 13 %[/fond jaune]

Chaque euro collecté contribue à protéger les droits humains.
Divers modes de collecte de fonds contribuent à assurer les rentrées financières indispensables à Amnesty afin de lui assurer son indépendance d’action :
• le recrutement de 6 000 nouveaux membres par an ;
• la récolte de dons supplémentaires autour d’actions ou de campagnes ;
• notre campagne bougies avec la vente de près de 100 000 bougies chaque année ;
• la promotion des legs, donations et assurance-vie.
Tous les programmes de collecte de fonds font l’objet d’un suivi rigoureux afin de garantir le plus haut rendement.

[fond jaune]Administration : 7 %[/fond jaune]

Frais liés à la bonne gestion administrative de notre section. D’année en année nous tentons de réduire au maximum les coûts de structure sans en amoindrir son efficacité. Dans ce cadre, nous revoyons annuellement les contrats avec nos fournisseurs. Les achats d’importance font tous l’objet d’un appel d’offres.

[fond jaune]Répartition des revenus 2012[/fond jaune]

[fond jaune]Répartition des investissements 2012[/fond jaune]

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.