Il était 70 fois la Déclaration universelles des droits de l’homme

Cette année, la Déclaration universelle des droits de l’homme souffle ses 70 bougies.
Pour Amnesty International, cet anniversaire est l’occasion de rappeler toute la puissance de ce texte fondateur pour la défense des droits humains dans le monde et une opportunité unique de mener une série d’activités mobilisatrices en Belgique.

10 décembre 1948... L’Assemblée générale des Nations Unies adopte la Déclaration universelle des droits de l’homme (DUDH) avec cet idéal à l’esprit : ne plus jamais laisser se reproduire les atrocités de la Deuxième Guerre mondiale.

... 2018 ! 70 années ont passé et, avec elles, les souvenirs d’une époque qui a été bercée par la DUDH se sont progressivement éloignés. La génération née en Europe après la chute du mur de Berlin a grandi dans un monde sans conflit majeur, mais malgré les avancées démocratiques et les proclamations ultérieures, qui offrent désormais des garanties juridiques positives en matière de droits humains, les violations de ces droits et libertés fondamentales sont malheureusement restées la norme aux quatre coins de la planète.

DÉCLARONS NOS DROITS UNIVERSELS !

Nous sommes tous conscients, parfois indignés ou même victimes de ces injustices et ces souffrances qui, de près ou de loin, nous touchent au quotidien et prennent aujourd’hui, en plus des droits de premières générations, la forme des droits environnementaux, des droits sexuels et reproductifs, des cyberdroits, … En recréant du lien entre la Déclaration et les préoccupations actuelles des citoyens en matière de droits humains, Amnesty International espère que chacune et chacun pourra à nouveau se ressentir à quel point la la DUDH peut nous donner le pouvoir de faire changer les choses.

C’est une année fondamentale qui permettra à Amnesty en Belgique francophone de consacrer une série d’activités, à destination notamment des jeunes, qui rendront toute sa force et son actualité à ce texte fondateur. Vous serez invités à vous mobiliser à de nombreuses occasions pour défendre les fondements de la société dans laquelle nous voulons vivre et qui, 70 ans après, restent identiques à ceux formulés dans le premier article de la Déclaration : Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits.

Nicaragua : signez pour libérer une jeune étudiante belge

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !