REVISITER SA COMMUNE

À la veille des élections communales du 14 octobre 2012, les groupes locaux d’Amnesty en collaboration avec les mouvements des organisations partenaires de l’initiative « Ça passe par ma commune » proposent aux mandataires politiques, aux candidats, aux associations et aux citoyens locaux de les accompagner pour un voyage d’une heure trente en petit train pour revisiter leurs communes sous un autre angle.

Ce ne sont pas moins de 25 entités qui ont pu ou vont découvrir cette opération, initiée par la Ligue des familles. C’est une occasion pour les citoyens d’encourager les pouvoirs locaux de leur commune à s’engager sur la voie d’un développement durable, social et solidaire. Ces voyages s’inscrivent dans une logique démocratique et citoyenne.

En collaboration avec AchACT, Oxfam-magasin du Monde et le CNCD, Amnesty propose aux mandataires politiques présents de s’engager très concrètement sur diverses thématiques lors de l’arrêt du train dédié à la solidarité internationale.

Les sujets mis en exergue lors de l’animation de l’arrêt dit de Solidarité Internationale sont tous issus des cahiers soumis aux différents candidats aux élections communales. Ainsi, dans son cahier « Agir pour les droits humains » [1], Amnesty propose une série d’interpellations concrètes autour de 4 thématiques différentes :
— la lutte contre les discriminations et les violences à l’égard des femmes ;
— l’accueil des étrangers ;
— l’accueil des Gens du Voyage ;
— et la sécurité de tous dans le respect des droits fondamentaux.

Nous vous le soulignions dans l’article « appliquer les droits humains au quotidien : quel rôle pour les communes ? » paru dans le numéro du Fil d’Amnesty de mars-avril 2012, en Belgique, une politique communale basée sur les droits humains est possible !

À la fin du mois d’avril, seules 5 communes avaient répondu positivement à notre appel pour l’adoption de la Charte-Agenda. Elles ont fait des émules depuis… En quelques semaines, le nombre de communes pour les droits humains est passé de 5 à 21 ! Bien qu’il ne s’agisse que de 7,5 % des 281 communes que comptent la Wallonie et Bruxelles, ces avancées sont de bonne augure pour la suite de la campagne.

Des petits trains citoyens circuleront encore au mois de septembre dans une dizaine de commune. N’hésitez pas à vous rendre à ce rendez-vous citoyen !

LE PRINCIPE DU PETIT TRAIN CITOYEN

Et c’est parti pour la visite citoyenne de différents quartiers de votre commune. 1h30 pour répondre au quizz « Connaissez-vous votre ville ? » et (re)visiter la commune avec le regard citoyen de la campagne « Ça passe par ma commune ». Voir notre Agenda en ligne

SORTIR DU TRAIN TRAIN

On revisite sa commune avec des yeux neufs et des informations dénichées par l’équipe de préparation.

UNE DÉMARCHE ÉQUILIBRÉE

Mettre en évidence les enjeux, ce qui va bien, ce qui ne va pas, valoriser des initiatives, promouvoir la généralisation des expériences intéressantes.

UNE DÉMARCHE DE CONVIVIALITÉ LOCALE

La vie politique, la vie associative et la citoyenneté de chacun sont complémentaires, utiles et nécessaires à une démocratie vivante.

Notes

[1Ce cahier Agir pour les droits humains a été rédigé avec l’appui du Ciré, du Centre de Médiation des Gens du Voyage et des Roms en Wallonie, ainsi que la Ligue des Droits de l’Homme.

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.