Nouvelle-Zélande - Rapport annuel 2022

Nouvelle-Zélande
Chef de l’État : Charles III (a remplacé Elizabeth II en septembre), représenté par Cynthia Kiro
Cheffe du gouvernement : Jacinda Ardern

Une enquête indépendante a préconisé la fin du placement en détention des demandeurs et demandeuses d’asile dans des établissements pénitentiaires. Des rapports ont fait état de préoccupations persistantes concernant le système carcéral. La société civile a fortement critiqué le nouveau système de contrôle des activités du ministère des Enfants (Oranga Tamariki en maori).

Contexte

Deux nouvelles entités publiques ont été créées en juillet. L’Autorité sanitaire maorie (Te Aka Whai Ora) avait pour objectif affiché de transformer la manière dont les services de santé considéraient les besoins de la communauté maorie (whānau Māori) en matière de santé et de bien-être et y répondaient. Le ministère des Personnes handicapées (Whaikaha) a été créé pour « mener la transformation du système d’aide aux personnes en situation de handicap en partenariat avec la population ».

Droits des personnes réfugiées ou migrantes

En mai, le gouvernement a publié une évaluation indépendante de la pratique consistant à détenir les personnes demandeuses d’asile dans des établissements pénitentiaires. Cette évaluation concluait que le cadre réglementant la détention dans le contexte de la migration « menait tout droit à la détention arbitraire ». Elle recommandait de modifier la Loi relative à l’immigration et de mettre un terme à la détention des personnes demandeuses d’asile dans des centres pénitentiaires. Le gouvernement a accepté les recommandations de cette évaluation.

Droits des personnes détenues

Des rapports ont cette année encore fait état de préoccupations relatives au système carcéral.
Le Bureau d’inspection a publié en avril le compte rendu de son inspection surprise de la prison d’Invercargill. Il s’est dit profondément préoccupé par les mauvaises conditions de vie entraînant des problèmes de santé dans le quartier dédié à la détention provisoire. En août, le Bureau du défenseur des droits a publié un rapport sur son inspection surprise du centre correctionnel d’Otago. Il y estimait que plusieurs personnes détenues dans le quartier d’isolement de la prison vivaient dans des conditions assimilables à une détention à l’isolement prolongée.

Droits des enfants

Les autorités ont adopté un texte législatif réformant le système de contrôle des activités du ministère des Enfants (Oranga Tamariki). Cependant, des groupes de la société civile ont soulevé de nombreuses inquiétudes portant à la fois sur l’élaboration et sur le contenu de ce nouveau système. Celles-ci concernaient entre autres des violations du Traité de Waitangi (Te Tiriti o Waitangi, signé en 1840 entre la couronne britannique et plus de 500 chefs maoris) et le manque d’indépendance du nouveau système.

Lutte contre la crise climatique

Le gouvernement a publié en mai son premier plan de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Couvrant la période 2022-2025, il définissait les stratégies et les actions nécessaires pour remplir les objectifs à long terme en matière de réduction de ces émissions.

Le Climate Action Tracker, groupement de recherche fournissant des analyses scientifiques à l’échelle mondiale, a continué de juger « extrêmement insuffisante » la contribution déterminée au niveau national de la Nouvelle-Zélande, car les politiques et les actions proposées n’étaient pas du tout cohérentes avec l’objectif d’une limitation du réchauffement climatique à 1,5 °C.

Toutes les infos

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des violences opposant Israël au Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civils. Le nombre de morts est sans précédent. (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit