Écrire Ali Aarrass a été admis à l’hôpital le 27...

Ali Aarrass a été admis à l’hôpital le 27 octobre, soit deux semaines après que l’équipe médicale de la prison avait préconisé son hospitalisation. Il se trouve de nouveau à la prison de Salé II, près de Rabat, bien que son état de santé ne se soit guère amélioré.

Ali Aarrass a finalement été transféré à l’hôpital le 27 octobre, soit deux mois après le début de sa grève de la faim. Sa famille a indiqué à Amnesty International qu’il avait les jambes engourdies et que ses douleurs à la tête, au foie et aux reins étaient si aigües qu’elles l’empêchaient de dormir.

Une délégation du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) a rendu visite à Ali Aarrass le 26 octobre et a demandé à la direction de la prison de le faire admettre à l’hôpital, ce que celle-ci a fait le lendemain. Après avoir subi une batterie d’examens médicaux, Ali Aarrass a demandé à rentrer à la prison le 29 octobre afin de pouvoir communiquer avec sa famille. Il poursuit sa grève de la faim.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Solidarité avec la société civile hongroise

Alors que le gouvernement hongrois affiche tous les jours plus sont mépris pour les droits humains, il est urgent de soutenir les ONG dont Amnesty International Hongrie. Signez la pétition !