Écrire Amal Fathy est toujours emprisonnée alors que son procès a été reporté

Le 11 août, le tribunal correctionnel de Maadi a reporté le procès d’Amal Fathy au 8 septembre dans le cadre d’une affaire, tandis que le Procureur de la sûreté de l’État a renouvelé sa détention provisoire de 15 jours supplémentaires dans le cadre d’une autre affaire.

Le 11 août, le tribunal correctionnel de Maadi a reporté le procès d’Amal Fathy au 8 septembre. Amal Fathy est inculpée de « diffusion de fausses informations », « possession de matériels indécents » et « utilisation de propos injurieux ». Si elle est reconnue coupable, le tribunal peut la condamner à l’emprisonnement en plus de lui imposer une amende. Un tribunal avait initialement ordonné sa libération sous caution dans le cadre d’une affaire le 21 juin. Elle est cependant restée en détention dans le cadre d’une autre affaire.

Le 13 août, le procureur de la sûreté de l’État a renouvelé la détention provisoire d’Amal Fathy de 15 jours. Le parquet mène une enquête sur elle car elle est accusée d’« appartenance à un groupe terroriste », de « diffusion d’idées appelant à la commission d’actes terroristes » et de « dissémination de fausses informations ». Plus tôt dans la journée, avant que l’audience ait lieu, « Al Youm al Sabe », un des plus grands journaux privés et progouvernementaux d’Égypte, a publié un article indiquant que le procureur a renouvelé la détention d’Amal Fathy de 15 jours supplémentaires.

Amal Fathy a été arrêtée par la police le 11 mai, après avoir publié sur son profil Facebook une vidéo dans laquelle elle a fait état de son expérience du harcèlement sexuel, souligné à quel point ce problème est fréquent pour les femmes en Égypte, et critiqué le manquement du gouvernement à son devoir de protection des femmes, ainsi que la dégradation des conditions socio-économiques dans le pays.

Amnesty International considère Amal Fathy comme une prisonnière d’opinion.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Stop à la cruauté des USA envers celles et ceux qui ont besoin de protection

Détenir et traumatiser inutilement des personnes qui sont venues demander une protection devant des persécutions ou un danger de mort est cruel. Demandez à Donald Trump de respecter les lois internationales en matière de demande d’asile : signez la pétition !