Écrire Arrestations de défenseures des droits humains

Les défenseures des droits humains Loujain al Hathloul, Iman al Nafjan et Aziza al Yousef sont détenues au secret de manière arbitraire depuis mi-mai.

Loujain al Hathloul, Iman al Nafjan et Aziza al Yousef sont détenues par les autorités saoudiennes, au secret et dans un lieu tenu secret, depuis mi-mai. Toutes trois sont des figures emblématiques de la lutte pour le droit des femmes de conduire, la fin de la discrimination à l’égard des femmes et la suppression du système de tutelle masculine en Arabie saoudite. Deux autres militants des droits humains ont été arrêtés au cours de la même semaine.

Le 19 mai, l’agence de presse saoudienne a relaté l’arrestation de sept personnes en raison de leurs « contacts suspects avec des instances étrangères », du « recrutement de personnes occupant des postes sensibles au sein du gouvernement » et pour avoir « fourni un soutien financier à des entités hostiles à l’étranger dans le but de saper la sécurité et la stabilité du royaume et d’ébranler la paix sociale dans le pays ». On pense que cette déclaration fait référence aux trois défenseures et aux deux militants. Amnesty International pense qu’ils ont été appréhendés à titre de sanction pour leurs activités, pourtant pacifiques, en faveur des droits humains. Elle craint qu’ils ne soient inculpés et jugés par le Tribunal pénal spécial, instance notoirement inique utilisée pour juger les défenseurs des droits humains et les condamner à de très lourdes peines d’emprisonnement.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

M. Borsus, dites non aux ventes d’armes à l’Arabie saoudite

Les armes vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition