Écrire Craintes pour la santé d’un prisonnier d’opinion

Aung Win Hlaing, membre du parti de la Force démocratique nationale du Myanmar, a été condamné à neuf mois d’emprisonnement pour avoir critiqué le président sur Facebook. Il s’agit d’un prisonnier d’opinion qui doit être libéré immédiatement et sans condition.
Aung Win Hlaing, aussi connu sous le nom d’Anyar Thar, est un membre de la Force démocratique nationale. Il a été condamné le 23 septembre 2016 à neuf mois d’emprisonnement par le tribunal du district de Myawaddy (État kayin, sud-est du Myanmar). Il a été inculpé au titre de l’article 66(d) de la Loi de 2013 sur les télécommunications en raison d’une publication sur Facebook dans laquelle il qualifiait le nouveau président du Myanmar, Htin Kyaw, d’« idiot » et de « fou », après la décision de ce dernier de dissoudre une commission municipale présidée par Aung Win Hlaing. La plainte a été déposée par un membre local du parti du président, la Ligue nationale pour la démocratie (NLD).
On craint pour la santé d’Aung Win Hlaing qui est détenu à la prison de Taung Kalay, à Hpa An (la capitale de l’État kayin), depuis son arrestation le 18 août 2016. Sa famille, qui lui a rendu visite, craint que l’hôpital de la prison ne puisse pas lui prodiguer les traitements médicaux dont il a besoin. Aung Win Hlaing souffre de problèmes rénaux antérieurs à sa détention. Il a depuis développé une maladie de la peau qui semble être due au manque d’hygiène.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.