Écrire Demandez la grâce pour un militant amérindien

Leonard Peltier, militant amérindien, est emprisonné aux États-Unis depuis plus de 40 ans malgré des doutes quant à l’équité de son procès. Le président Obama doit le gracier avant de quitter ses fonctions.
Leonard Peltier était membre du Mouvement indien d’Amérique (AIM), qui défend les droits des Amérindiens. En 1975, au cours d’un affrontement impliquant des membres de l’AIM, deux agents du FBI ont été abattus. Leonard Peltier a été déclaré coupable de ces meurtres, mais il a toujours nié avoir tiré sur les deux hommes.

De sérieux doutes pèsent sur l’équité de la procédure ayant abouti à sa déclaration de culpabilité et à sa condamnation. Selon certaines informations, une femme a fait l’objet pendant des mois de manœuvres de harcèlement et de menaces du FBI visant à la contraindre à témoigner contre Leonard Peltier. Son témoignage avait été utilisé à l’appui de l’extradition de Leonard Peltier par le Canada. Elle s’est par la suite rétractée, mais le juge s’est opposé à ce qu’elle soit citée comme témoin à décharge lors du procès. Les éléments de preuve établissant un lien entre Leonard Peltier et les coups de feu mortels sont aussi sujets à caution, et le fait que l’accusation ait refusé de produire certains éléments de preuve qui auraient pu aider Leonard Peltier dans sa défense pose également question. Les circonstances atténuantes n’ont jusqu’à présent jamais été prises en compte lors de l’examen des demandes de libération conditionnelle. En février 2016, les avocats de Leonard Peltier ont déposé un recours en grâce auprès du ministère américain de la Justice.

Leonard Peltier est âgé de 72 ans. Il est emprisonné en Floride, à environ 3 200 kilomètres de sa famille, qui vit dans le Dakota du Nord. Il est physiquement et financièrement difficile pour ses proches de lui rendre visite. Après plusieurs décennies d’incarcération, dont une partie à l’isolement, l’état de santé de Leonard Peltier suscite de vives inquiétudes. Il souffre de diabète et, en janvier 2016, on lui a diagnostiqué un anévrisme de l’aorte, qui pourrait s’avérer fatal en cas de rupture.

Étant donné que tous les recours juridiques ont été épuisés, que Leonard Peltier a passé 40 ans en prison et qu’il est en mauvaise santé, les avocats de Leonard Peltier ont déposé une demande de grâce auprès de l’administration Obama en mars. Le président Obama doit commuer la peine de Leonard Peltier et le libérer pour des raisons humanitaires et dans l’intérêt de la justice.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

LE COQ WALLON A DU PLOMB DANS L’AILE

Les milliers d’armes qui sont vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition