Écrire Demandez la libération d’un blogueur et de son assistante

Le blogueur Nguyen Huu Vinh et son assistante Nguyen Thi Minh Thuy sont détenus sans inculpation au Viêt-Nam depuis mai 2014, ce qui est contraire au droit national. La famille et l’avocat du blogueur lui ont rendu visite fin octobre dernier et ont communiqué des éléments qui font craindre pour l’état de santé et les conditions de détention de cet homme.

Nguyen Huu Vinh a cofondé en 2007 le blog populaire Anh Ba Sam, connu pour ses articles critiques envers la Chine et le gouvernement vietnamien. Lui et son assistante Nguyen Thi Minh Thuy ont été arrêtés en mai 2014 au titre de l’article 258(2) du Code pénal vietnamien pour « abus des libertés démocratiques », infraction passible de sept ans d’emprisonnement. L’acte de mise en accusation a été rédigé en février 2015. Les charges retenues ont un lien avec deux autres blogs politiques – Dan Quyen (Les droits des citoyens) et Chep Su Viet (Écrire l’histoire du Viêt-Nam) – qui critiquent les politiques et les représentants du gouvernement, et qui ont été fermés par les autorités. Ce document indique que ces deux sites internet avaient enregistré plus de 3,7 millions de vues.

Aux termes du droit vietnamien, les personnes inculpées au titre de l’article 258(2) peuvent être maintenues en détention pendant six mois maximum avant leur procès, puis pendant 90 jours maximum une fois l’acte de mise en accusation rédigé, le temps de préparer l’ouverture du procès. Néanmoins, dans cette affaire, aucune date d’audience n’a été fixée alors que les accusés sont détenus depuis 17 mois.

La famille de Nguyen Huu Vinh s’est adressée aux autorités pour réclamer la libération de cet homme et de Nguyen Thi Minh Thuy, en vain. Fin octobre, le blogueur a expliqué à ses proches et à son avocat venus lui rendre visite qu’il présentait des rougeurs sur tout le corps mais qu’il n’avait reçu aucun traitement adapté.

Nguyen Huu Vinh est un ancien policier et le fils d’un ancien haut-fonctionnaire et membre du Parti communiste, actuellement au pouvoir, qui occupait la fonction d’ambassadeur du Viêt-Nam dans l’ex URSS. Il est marié et père de deux enfants. Nous ne disposons que de peu d’informations au sujet de son assistante Nguyen Thi Minh Thuy, qui est décrite dans l’acte de mise en accusation comme divorcée et mère de deux enfants. Ces deux personnes sont des prisonniers d’opinion, détenus uniquement pour avoir exercé pacifiquement leur droit à la liberté d’expression.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.