Écrire Demandez une protection pour les proches d’une personne disparue

Le beau-frère d’un jeune homme ayant disparu au Mexique a été agressé et menacé dans le but de l’empêcher de faire campagne avec sa famille sur leur affaire. En juillet, les autorités ont levé la protection policière dont bénéficiait la famille. Cela intervient quelques jours après que la sœur du disparu s’est rendue au Canada pour faire campagne avec Amnesty International. Les mesures de protection en place sont inadaptées puisqu’elles n’ont pas permis d’éviter la dernière agression.
Víctor Manuel García Herrera est le beau-frère d’Héctor Rangel Ortiz. Ce dernier a disparu dans le nord du Mexique en 2009. Víctor García a déclaré à Amnesty International que le 22 septembre à 16 heures, trois hommes armés l’ont jeté au sol et l’ont frappé et roué de coups de pied dans la ville de Querétaro, dans le centre du Mexique, d’où la famille Rangel est originaire. Pendant qu’ils le frappaient et lui donnaient des coups de pied, ils lui ont dit « calme-toi ou on va t’enlever. Ça c’est pour que tu te calmes, putain d’avocat. Vous ne savez même pas dans quelle merde vous vous êtes mis ».
Víctor García et sa femme, Brenda Rangel Ortiz, ont fait campagne activement pour que la vérité soit révélée et que justice soit faite pour Héctor Rangel. Depuis qu’ils ont commencé leur campagne, ils ont reçu des menaces de policiers locaux et ont été menacés de mort par un détenu pendant les procédures judiciaires. Les autorités fédérales leur ont accordé une protection policière en 2013 mais elle a été levée sans qu’ils en soient prévenus et sans explication valable le 6 juillet 2016, quelques jours après le retour de Brenda Rangel du Canada où elle avait fait campagne avec Amnesty International sur les disparitions au Mexique. Les autorités ne leur accordent plus que des mesures de protection minimales qui n’ont pas permis d’empêcher la dernière agression. Brenda Rangel et Victor García soutiennent également des dizaines de familles qui cherchent leurs proches disparus dans l’État de Querétaro.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.