Écrire Des défenseurs du droit à l’eau en danger

Des membres du Mouvement pour la Défense de l’accès à l’Eau, à la Terre et la protection de l’Environnement (MODATIMA) reçoivent des menaces de mort en raison de leur travail de défense du droit à l’eau dans la province de Petorca, dans le centre du Chili.

Le 28 mars, une personne non identifiée a menacé le défenseur des droits humains Rodrigo Mundaca Cabrera par téléphone : « On va te tuer enfoiré, on va te tuer ». Rodrigo Mundaca est membre et porte-parole du Mouvement pour la Défense de l’accès à l’Eau, à la Terre et la protection de l’Environnement (MODATIMA) dans la province de Petorca, au Chili.

Lui et d’autres membres du MODATIMA ont reçu des menaces ces dernières années. En mars 2015, des personnes non identifiées ont surgi de derrière et ont agressé physiquement Rodrigo Mundaca. Verónica del Carmen Vilches Olivares, une autre membre du MODATIMA, a déclaré à Amnesty International que des personnes non identifiées l’avaient menacée verbalement depuis leurs véhicules sans plaques d’immatriculation, en disant : « Quand est-ce que vous allez arrêter avec cette putain d’eau ? ». La dernière menace qu’elle signalée remonte au 10 mars 2017.

Des membres du MODATIMA ont peur de quitter leur domicile, craignant que les menaces de mort ne soient mises à exécution. Rodrigo Mundaca a déclaré à Amnesty International que les défenseurs du droit à l’eau à Petorca sont confrontés à d’importants obstacles lorsqu’ils cherchent un emploi, et qu’ils perdent leur emploi en raison de leur travail d’opposition à l’exploitation illégale de l’eau dans la région.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir