Écrire Des membres d’une église « domestique » chrétienne en « détention criminelle »

Li Yingqiang fait partie de la centaine de membres de « l’Église de l’alliance de la pluie d’automne » de Chengdu, dans la province du Sichuan, qui ont été arrêtés à la suite d’une descente de police effectuée le 9 décembre 2018. Il ne peut ni entrer en contact avec sa famille, ni consulter l’avocat de son choix ; par conséquent, il risque d’être soumis à des actes de torture ou à d’autres mauvais traitements.

Li Yingqiang, un des fondateurs de « l’Église de l’alliance de la pluie d’automne », a été placé en « détention criminelle » le 11 décembre 2018 par le Bureau de la sécurité publique de la ville de Chengdu, sur la base de l’infraction présumée de « tentative de provocation de conflits et troubles à l’ordre public ». Li Yingqiang s’était caché à la suite d’une descente de police effectuée dans les locaux de l’Église le soir du 9 décembre. Fondée en 2005, « l’Église de l’alliance de la pluie d’automne » est l’une des plus grandes et des plus importantes Églises « domestiques » de Chine, ces Églises dont les membres se réunissent dans leurs propres maisons, et non dans des lieux de culte approuvés par les autorités.

Le 10 décembre, la veille de son placement en détention, Li Yingqiang a écrit une lettre ouverte aux fidèles de l’Église, les encourageant à rester forts en cette période difficile. Il a insisté sur le fait que « l’Église de l’alliance de la pluie d’automne » devait rester une Église « domestique », et non s’enregistrer en tant qu’Église officielle auprès du Bureau des affaires religieuses pour rejoindre le Mouvement protestant des trois autonomies (l’Église protestante officiellement reconnue en Chine). Il a ensuite conseillé aux fidèles, s’ils ne pouvaient plus se recueillir dans les locaux de leur Église, d’envisager de louer un autre lieu. « S’il n’y a pas d’espace intérieur que nous puissions utiliser pour le culte, nous devrons commencer à pratiquer à l’extérieur », a-t-il poursuivi.

Aucun contact n’a été établi avec Li Yingqiang depuis son arrestation et, selon une source proche, il ne bénéficie pas des services d’un avocat. Il est actuellement incarcéré dans le centre de détention de la ville de Chengdu, dans la province du Sichuan (sud-ouest de la Chine), et son bien-être suscite de vives inquiétudes, car il risque d’être torturé ou soumis à d’autres formes de mauvais traitements.

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Halte à l’afflux d’armes vers le Yémen

Des armes wallonnes et de l’équipement militaire belge impliqués dans le conflit meurtrier au Yemen ! Nous devons faire cesser les transferts d’armes utilisées pour perpétrer ces violations des droits humains. Signez !