Écrire Des militants emprisonnés a l’issue d’un procès inique

Les militants de la société civile iranienne Omid Alishenas et Asou Rostami ont été condamnés à de lourdes peines de prison à l’issue d’un procès inique. Les accusations d’atteinte à la sécurité nationale portées contre eux sont liées à leur militantisme pacifique. Ces hommes sont des prisonniers d’opinion, actuellement détenus à la prison d’Evin à Téhéran.

En mai 2015, les militants de la société civile Omid Alishenas et Asou Rostami ont été condamnés respectivement à 10 et sept ans d’emprisonnement par la 28e chambre du tribunal révolutionnaire de Téhéran. Ce dernier les a déclarés coupables de plusieurs charges, notamment « rassemblement et conspiration en vue de porter atteinte à la sécurité nationale » et « outrage au guide suprême ». Selon la décision écrite, qu’Amnesty International a consultée, le tribunal a retenu comme « éléments à charge » la participation des deux prévenus à une manifestation organisée devant le bureau des Nations unies à Téhéran en soutien à la population de Kobané, en Syrie, et à des rassemblements en solidarité avec les familles de condamnés à mort, leurs liens avec des défenseurs des droits humains et leurs messages publiés sur des réseaux sociaux. Les intéressés ont interjeté appel.

Omid Alishenas et Asou Rostami ont été arrêtés entre septembre et octobre 2014 et maintenus en détention pendant plusieurs mois dans la section 2A de la prison d’Evin, sans pouvoir consulter un avocat. Amnesty International croit comprendre que leur audience du 7 mars dernier n’a pas duré plus d’une demi-heure. Tous deux se trouvent actuellement dans la section 8 de la prison d’Evin, caractérisée par des cellules infestées d’insectes, ainsi qu’un nombre de lits et d’installations sanitaires insuffisant au vu du nombre de prisonniers. Asou Rostami aurait été victime d’un AVC en août mais les autorités carcérales ont refusé de le transférer vers un hôpital extérieur, préférant qu’il soit soigné à la clinique de la prison. Cet homme avait dû être hospitalisé en juillet en raison d’une infection pulmonaire.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.