Écrire Des militants expulsés risquent de faire l’objet d’un procès inique

Deux militants chinois, Jiang Yefei et Dong Guangping, risquent d’être victimes d’actes de torture et d’autres mauvais traitements et de faire l’objet d’un procès inique. Ces deux hommes sont reconnus comme réfugiés par le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), mais ont pourtant été renvoyés de force en Chine après avoir été expulsés de Thaïlande, en violation du droit international. Ils étaient maintenus en détention au secret depuis plus de six mois.

La famille de Dong Guangping (à gauche) vient de nous confirmer qu’il est incarcéré au centre de détention municipal n° 2 de Chongqing. Le personnel du centre de détention a rejeté la demande de son avocat de rendre visite à Dong Guangping.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse