Écrire Descente dans les locaux d’une organisation de lutte contre l’impunité

Le 21 juin, des hommes armés non identifiés ont mis à sac les locaux de l’organisation Impunity Watch, au Guatemala. Toutes les personnes travaillant pour l’organisation ont besoin d’une protection immédiate.

Le 21 juin, peu après 17 heures, trois hommes armés et masqués ont fait irruption de force dans les locaux de l’organisation internationale Impunity Watch, au Guatemala. D’après des employés de l’organisation, les assaillants ont approché une secrétaire qui sortait et l’ont forcée à ouvrir la porte. Ils lui ont ensuite bandé les yeux, l’ont bâillonnée avec du scotch et ont mis à sac les locaux. Les hommes lui ont hurlé « où sont les fichiers ? », et l’ont questionnée sur « les fichiers du gros avocat » avant de s’enfuir lorsqu’on a sonné à la porte.

Cette descente dans les locaux de l’organisation Impunity Watch a eu lieu deux jours avant l’audience concernant l’affaire de Marco Antonio Molina Theissen, un adolescent qui a disparu en 1981 pendant la guerre civile au Guatemala, lorsqu’il a été enlevé chez lui par des hommes armés. Alejandro Rodríguez, un chercheur travaillant à Impunity Watch, représente la famille de Marco Molina Theissen.

Impunity Watch a indiqué que la secrétaire était indemne et qu’ils n’avaient pas déterminé si des fichiers avaient été volés, mais que les fichiers relatifs à l’affaire Molina Theissen n’étaient pas conservés dans leurs bureaux.

En janvier, quatre anciens militaires ont été arrêtés et inculpés dans le cadre de cette affaire. Une audience concernant la détention provisoire des accusés était prévue pour le 23 juin, mais a été suspendue le jour même pour que l’affaire puisse être déférée devant un Tribunal de Haut Risque. Alejandro Rodríguez a déclaré que des membres de la famille Molina Theissen avaient été victimes de harcèlement sur Internet en raison de l’affaire.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.