Écrire Deux hommes sont détenus pour avoir critiqué le gouvernement

Seyoum Teshome et Taye Dendea ont tous deux été arrêtés à leur domicile en mars pour avoir critiqué publiquement le gouvernement éthiopien pendant l’état d’urgence.

Le 8 mars, Seyoum Teshome, éminent blogueur et professeur à l’université d’Ambo, a été arrêté à son domicile au campus Woliso, dans le centre de l’Éthiopie. Il a été amené à Addis-Abeba, la capitale, et est détenu à la prison de Maekelawi. La police a déclaré qu’il serait détenu pendant 14 jours, le temps qu’elle mène des enquêtes. Il a été accusé d’avoir utilisé ses comptes sur les réseaux sociaux pour « organiser un groupe visant à inciter à la violence ». Seyoum Teshome a écrit plusieurs articles de blog critiquant le gouvernement éthiopien, qu’il a publié sur les réseaux sociaux, ainsi que sur le site Internet d’Amnesty International.

Taye Dendea, directeur des relations publiques et de la communication pour le Bureau des affaires judiciaires d’Oromia, a été arrêté le 15 mars, après avoir déclaré publiquement lors d’une interview à la radio que l’homicide le 8 mars de 15 personnes par les forces fédérales éthiopiennes à Moyale, dans le sud de l’Éthiopie, était prémédité et non une erreur comme l’a affirmé le gouvernement. Il est également détenu dans la prison de Maekelawi. Il doit encore être inculpé officiellement et n’a pu communiquer avec personne. Il n’a donc pas pu s’entretenir avec un avocat.

Amnesty International est préoccupée par le fait que Seyoum Teshome et Taye Dendea ont tous deux été arrêtés dans le contexte de l’état d’urgence en Éthiopie. Ils sont tous deux connus pour leurs critiques envers le gouvernement fédéral et ont déjà passé du temps en détention parce qu’ils avaient critiqué les autorités. Seyoum Teshome a passé plusieurs mois en détention lors du dernier état d’urgence, qui a commencé en 2016. Taye Dendea a déjà purgé deux peines d’emprisonnement de trois et sept ans respectivement.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Stop à la cruauté des USA envers celles et ceux qui ont besoin de protection

Détenir et traumatiser inutilement des personnes qui sont venues demander une protection devant des persécutions ou un danger de mort est cruel. Demandez à Donald Trump de respecter les lois internationales en matière de demande d’asile : signez la pétition !